L’histoire d’une gigantesque manipulation politique, l’une des plus retentissantes de la 5ème république : l’Affaire Clearstream.

Photo du siège de la banque Clearstream
Photo du siège de la banque Clearstream © Maxppp / BEP/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Ce nom vous dit forcément quelque chose tant il a fait la une de l’actualité pendant presque une décennie en France, dans un passé très récent, avec son lot de rebondissements en tous genres qui n’ont fait qu’obscurcir un dossier déjà très opaque.

En réalité « L’affaire Clearstream » est une affaire de blanchiment d’argent qui met en cause les milieux politico-financiers via une banque basée au Luxembourg et qui porte ce nom devenu célèbre : Clearstream. C’est le journaliste Denis Robert qui l’a révélée en 2001 dans son ouvrage intitulé « Révélations ». Ensuite, à partir de 2004, c’est une autre intrigue qui vient se greffer : un règlement de compte au sommet de l’État qui va envahir tout l’espace judiciaire, politique et médiatique.

D’accusateur légitime d’un système de corruption financière, parce qu’il est journaliste, parce que nous sommes en démocratie, Denis Robert s’est retrouvé lui-même accusé, en 2006, d’avoir participé à une manœuvre de déstabilisation politique. Un comble ! D’ailleurs, aujourd’hui, la justice reconnaît l'innocence et l’impartialité du travail de notre confrère dans ce dossier.

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Notre invité : Franck Cognard

Franck Cognard est journaliste au service police-justice à la rédaction de France inter. Il a suivi cette affaire des premières révélations jusqu’au procès.

Denis Robert

Lors de la première diffusion de cette affaire, le 25 février 2015, nous recevions le journaliste d’investigation Denis Robert .
Son interview à réécouter ici:

Programmation musicale:

  • GOTYE/KIMBRA "Somebody that I used to know"
  • Etienne DAHO/DANI "Boomerang"
  • Julien DORE "L'été summer"
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.