Aujourd’hui l’histoire d’un homme devenu pour certains l’égal d’un Dieu : Diego Armando Maradona. C'est avec son club italien, le SSC Napoli, que l'Argentin va vivre les plus grandes émotions de sa carrière. Car Naples et Maradona, c’est l'histoire d'une rencontre. C’est à Naples que Diego est devenu Maradona.

Un autel dédié à Diego Maradona dans les rue de Naples en 2007
Un autel dédié à Diego Maradona dans les rue de Naples en 2007 © AFP / Mario Laporta

Dès l’âge de 12 ans, si le jeune footballeur argentin n’est pas encore divin, il se fait prophète devant une caméra de télévision : « _J’ai deux rêves dans la vie. Jouer une coupe du monde. Et la remporter avec l’_Argentine ». « Il pibe de oro », le gamin en or, le prodige précoce manque son rêve de peu en 1978. Le sélectionneur César Luis Menotti l’écarte de l’équipe qui remporte la coupe du monde à domicile en Argentine, alors sous le joug de la dictature du général Videla. Maradona se rattrape lors de la coupe du monde 86 au Mexique, avec une prestation hors norme. 

Un récit documentaire d'Adrien Morat 

Invité : 

Javier Prieto Santos, rédacteur en chef de So Foot

Pour aller + loin : 

Le hors-série de So Foot/Numéro Collector sur Diego Maradona, sorti en décembre 2020 : Hasta Siempre.

Programmation musicale : 

  • Manu Chao : "La Vida tombola" (2008)
  • Rodrigo : "La Mano de dios" (2000)
  • Jose Gonzale : "El invento" (2021)
Programmation musicale
L'équipe