Aujourd’hui dans Affaires sensibles, splendeur et décadence du champion cycliste italien : Marco Pantani. Tour à tour surnommé "Elefantino" pour ses oreilles décollées, et "le pirate" pour son style et sa fougue dans le peloton, Pantani a marqué de son empreinte les années 90.

30 juillet 1998, Marco Pantani lors de la 18ème étape du Tour de France entre Aix-les-Bains et Neuchâtel (Suisse)
30 juillet 1998, Marco Pantani lors de la 18ème étape du Tour de France entre Aix-les-Bains et Neuchâtel (Suisse) © AFP / Pascal Pavani

En 1998, il remporte le Giro. Deux mois plus tard, alors que le tour de France est marqué par l’affaire Festina, Pantani remporte la Grande Boucle, et s’offre le doublé. En Italie, où le cyclisme est l’un des sports nationaux, Pantani devient une star. Une étoile filante du cyclisme qui disparait trop vite des pelotons à cause d’une suspension pour suspicion de dopage un an seulement après ces victoires. Tel un phénix, il tentera plusieurs retours, comme après les nombreuses chutes qui ont émaillé sa carrière, mais il ne réussira jamais à retrouver sa splendeur. Le 14 février 2004, Marco Pantani est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel à Rimini. Selon les analyses, il aurait consommé une très forte quantité de cocaïne. Toute l’Italie pleure et s’interroge : overdose, suicide, ou meurtre déguisé. Plus de 17 ans après la mort de son fils, Tonina Pantani se bat encore et toujours pour obtenir la vérité.

Un récit documentaire d'Adrien Morat 

Invité : 

Philippe Brunel, ancien journaliste à l'Equipe, il est l'auteur de Vie et mort de Marco Pantani, paru chez Grasset en 2007. Il vient de faire paraître chez le même éditeur un roman : Laura Antonelli n'existe plus

Vous avez pu entendre dans le récit des extraits de : Marco Pantani a débranché la prise, de Jacques Josse, Editions la Contre Allée (2015) 

Programmation musicale : 

  • Nomadi: L'Ultima Salita 
  • Les Wampas : "Rimini" (2006)
  • Andrea-Laszlo de Simone : "La nostra fine" (2020)
Programmation musicale
L'équipe