Aujourd’hui dans Affaires Sensibles , l’histoire d’une opération humanitaire, celle d’unbateau pour le Vietnam, qui en 1979 est venu en aide aux boat-peoples vietnamiens.

Boat People vietnamiens
Boat People vietnamiens © CC PH1 James Franzen

36 ans après, le 3 septembre 2015, le monde entier découvrait l’image d’un enfant mort, la tête dans le sable, dont la mer recouvrait à peine le visage. Né en Syrie trois ans plus tôt, il portait le nom d’Aylan Kurdi. En quelques minutes, de Une en Une des journaux, de tweet en tweet, cette image fit le tour du monde. Le drame des réfugiés de notre Méditerranée se rappelait alors à nos consciences. Là, aux portes de l’Europe, sur une plage de Turquie, un enfant est mort en voulant rejoindre nos pays pour fuir le sien en guerre.

En 1978 aussi, c’est une image, celle du Hai Hong, du nom d’un bateau en perdition en mer de Chine, qui fit le tour du monde. Deux ans après l’unification des deux Vietnams, on découvrait sur nos écrans de télévision l’histoire des boat-people, embarcations de toutes tailles et de toutes sortes surchargées de personnes, ballottées sur les flots de la mer de Chine. A l’époque, le même constat : des hommes, femmes et enfants fuient, au risque de leurs vies, vers un avenir meilleur.

Doit-on les accueillir ou les repousser ?

En France, face à ces bateaux en déroute, une opération pour leur venir en aide est lancé.

Elle porte le nom d’« Unbateau pour le Vietnam ». C’est leur histoire que nous vous racontons aujourd’hui.

Parmi les initiateurs de ce projet, un certain Bernard Kouchner , déjà médecin sans frontières mais pas encore médecin du monde, secrétaire d’état à l’humanitaire ou ministre des Affaires Etrangères. Il sera avec nous en seconde partie d’émission pour revenir sur cet événement qui fait bien entendu écho à ceux qui nous touchent aujourd’hui.

Nous écouterons également le reportage de Gaylord Van Wymeersch qui a rencontré Maï, une ancienne réfugiée vietnamienne. En 1978, Maï est une petite fille d’un an et demi lorsqu’elle fuit le Vietnam avec ses parents. Son père engagé dans l’armée du Sud est contraint à l’exil. Mai a aujourd’hui 40 ans et fait partie de ces 120 000 réfugiés d’Asie du Sud Est arrivés en France entre 1975 et le milieu des années 1980. Ceux que l’on a appelé les « boat people ». Gaylord Van Wymeersch l’a rencontré dans le restaurant associatif Le Foyer Vietnam dans le 5ème arrondissement de Paris.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.