Aujourd’hui dans Affaires Sensibles , la tentative de coup d’État en Espagne le 23 février 1981.

Une date clé en Espagne, il suffit de questionner un habitant de ce pays en âge de se souvenir, il vous répondra deux choses : primo, qu’il se rappelle exactement ce qu’il faisait ce soir-là ; deuxio, qu’il se souvient avoir vu le coup d’État en direct à la télévision. Pour la première affirmation, difficile de lui donner tort tant le 23-F, comme on dit de l’autre côté des Pyrénées, est une date charnière de l’histoire contemporaine espagnole. Pour la seconde, c’est malheureusement impossible puisque les chaînes de télévision n’ont diffusé le film que le lendemain de la tentative de putsch, la première, et certainement le dernier acte du genre enregistré à la télé.

Adolfo Suárez et Gutiérrez Mellado s'opposent aux gardes civils armés qui prennent d'assaut le Congrès des députés
Adolfo Suárez et Gutiérrez Mellado s'opposent aux gardes civils armés qui prennent d'assaut le Congrès des députés ©

Ce soir du 23 février 1981, plus de deux cents militaires prennent en otage les Cortès, le Parlement espagnol, pour renverser la jeune démocratie… Ultime sursaut d’un franquisme en voie d’extinction.

Dans l’histoire de Espagne, le coup d’État est une tradition Il porte même un nom : les pronunciamientos . Cette dernière tentative, parce qu’elle échoue, parce qu’elle parait complètement anachronique dans le fond, comme dans sa forme, a longtemps prêté à sourire. En réalité, le 23-F signale avec force que la transition démocratique espagnole n’a pas été ce long fleuve tranquille souvent cité en exemple… Et que la démocratie est un chemin semé d’embûche, fragile, instable, comme tous les biens précieux.

Intervention télévisée de Juan Carlos Ier, le 24 février 1981, vers une heure du matin, pour s'opposer au coup d'Etat
Intervention télévisée de Juan Carlos Ier, le 24 février 1981, vers une heure du matin, pour s'opposer au coup d'Etat ©

Invité

En seconde partie d’émission, nous recevrons Sophie Baby , historienne, spécialiste de l’histoire contemporaine espagnole.

Par ailleurs, nous remercions le réalisateur Andreas Fontana pour son aide précieuse lors de la préparation de cette émission.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.