Quatre lettres pour un acronyme devenu mot courant, avec ses dérivés : smicards, smicardes, « au » SMIC, « le » SMIC

Une photo prise le 4 décembre 2015 à Lille montre des figurines de travailleurs autour de l'acronyme SMIC "Salaire minimum de croissance - salaire minimum légal"
Une photo prise le 4 décembre 2015 à Lille montre des figurines de travailleurs autour de l'acronyme SMIC "Salaire minimum de croissance - salaire minimum légal" © AFP / PHILIPPE HUGUEN

Quatre lettres, un mot, devenu repère de tous les Français, valeur étalon, celui du salaire minimum. Un mot à la résonance péjorative, qui n’en demeure pas moins un refuge, ce seuil qui protège. En ce sens, ces quatre lettres sont aussi et avant tout, celle d’une conquête sociale majeure.  

À l’heure où la plupart des pays industrialisés inaugure, ou renforce, leurs dispositifs de salaires minimaux, ici, en France, l’un des premiers pays à avoir légiférer sur le sujet, il est de nouveau, en ce début d’année, sous le feu des projecteurs. Depuis sa naissance, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, à intervalle régulier, les mêmes questions reviennent sur la nécessaire réforme du SMIC, son taux, son rôle dans le chômage élevé, ou à l’inverse, dans la défense des moins qualifiés. 

Qu’en est-il vraiment ? Pourquoi et dans quel contexte le SMIC a-t-il vu le jour ? Quelles ont été ses évolutions successives ? Quel est l’objectif du salaire minimum ? Comment est-il fixé ? Et puis surtout, c’est quoi gagner le SMIC, vivre avec le SMIC ? Pendant une heure, nous allons traverser près de soixante-dix ans d’histoire, suivre les fluctuations économiques et les décisions politiques, entendre, aussi, la voix de ceux pour qui, chaque jour, ces quatre lettres sont une réalité, vécue. 

Vidéo INA : 

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Invité Pierre Concialdi

Pierre Concialdi est économiste, chercheur à l’IRES, l’Institut de Recherches Economiques et Sociales

Ressources:

Programmation musicale

  • Serge GAINSBOURG : Le poinçonneur des Lilas
  • Jacques HIGELIN : Le minimum
  • ORELSAN : Tout va bien
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.