Aujourd'hui dans Affaires sensibles, un cadavre emmuré dans une cave, des yeux verts qui fascinent et un destin hors du commun : c'est l'affaire Sylvie Paul.

Le procès de Sylvie Paul dans Paris Presse L'Intransigeant, 10 décembre 1954
Le procès de Sylvie Paul dans Paris Presse L'Intransigeant, 10 décembre 1954 © Retronews

Le 16 septembre 1951, à Paris, un corps en décomposition est découvert dans le sous-sol d'un hôtel miteux. Rapidement, la police retrouve la coupable : Sylvie Paul, 38 ans. Depuis l'adolescence, qu'elle a passé en maisons de redressement, cette femme à la gouaille parisienne et au regard perçant a connu 1001 vies. Tour à tour vagabonde, escroc, résistante, déportée, taularde et désormais criminelle, Sylvie Paul est avant tout révoltée contre son destin : celui d'une personnalité rebelle modelée par la captivité et l'infortune. Des bas-fonds parisiens à l’Algérie colonisée, de la prison de la Petite Roquette aux camps de concentration, retour sur un fait-divers qui cache un destin romanesque, hors de toute légalité : celui d'une femme souvent entravée mais toujours libre, Sylvie Paul.

Un récit documentaire de Jeanne Mayer 

Invitée : 

Véronique Blanchard, historienne, est responsable du Centre d’exposition « Enfants en justice » à Savigny-sur-Orge (Service de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse). Elle a écrit avec David Niget, Mauvaises filles. Incorrigibles et rebelles, publié aux éditions Textuel en 2016 et en 2019, chez Françoise Bourin : Vagabondes, voleuses, vicieuses. Adolescentes sous contrôle, de la Libération à la libération sexuelle.Son dernier livre co-écrit avec Mathias Gardet, La parole est aux accusés, histoire d'une jeunesse sous surveillance, 1950-1960, est paru chez Textuel à l'automne 2020

A voir : 

Mauvaises filles, une WebSérie documentaire de Véronique Blanchard, David Niget et Arnaud Micelli

Programmation musicale : 

  • Rosetta Perry : Worry, worry, worry (1950)
  • Edith Piaf : _A l'enseigne de la fille sans coeur (_1951)
  • Juliette Greco : Je suis comme je suis (1951)
  • Arlo Parks : Green eyes (2020)
Programmation musicale
  • ROSETTA PERRYWorry, worry, worry2004
  • Arlo ParksGreen Eyes2020
L'équipe