Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, en partenariat avec Libération, retour sur la mobilisation des enfants de Don Quichotte pendant l’hiver 2006.

Augustin Legrand,  militant et cofondateur de l'association "Les Enfants de Don Quichotte" le 18 Décembre 2006
Augustin Legrand, militant et cofondateur de l'association "Les Enfants de Don Quichotte" le 18 Décembre 2006 © AFP / ERIC FEFERBERG

Les enfants de Don Quichotte, pendant l’hiver 2006, ont mis la situation des SDF à la UNE. Après plusieurs semaines de mobilisation médiatique et citoyenne, c’est cette association qui a obtenu la création du droit au logement opposable.

Chaque année quand l’hiver frappe, les médias comme les politiques se souviennent que dans nos rues, des personnes seules ou des familles vivent sous les ponts ou en pleine rue, à combattre le froid et la précarité. On met alors en place des plans d’action, et on ouvre des places d’urgences puis on attend que les beaux jours reviennent. Pendant l’hiver 2006 et 2007, alors que la campagne présidentielle est déjà lancée, une association inconnue du nom des enfants de Don Quichotte installe des centaines de tentes au bord du Canal Saint-Martin à Paris où se rassemblent sans domiciles fixe et bien-logés.

Les enfants de Don Quichotte, c’est d’abord l’histoire d’une bande d’amis et d’une famille, celle d’Augustin Legrand, lui, le comédien qui devient le temps d’un hiver, le nouveau porte-parole des sans-logis, travailleurs pauvres, anciens enfants de la Ddass, retraités, chômeurs, femmes seules etc… C’est l’histoire d’une lutte naïve parfois, une lutte d’amateurs souvent, qui a débuté sur Internet à l’aide d’un blog et qui a su happer l’attention des médias mais aussi des politiques. C’est enfin l’histoire d’un droit, le droit au logement opposable, dernier acte politique fort de la présidence Chirac, voté à la hâte en mars 2007 et dont les successeurs doivent désormais gérer l’héritage.

Dix ans après, que reste-t-il de ce mouvement ? Les promesses annoncées pendant cette mobilisation ont-elles été tenues ? La situation des SDF a-t-elle évolué ? Quel est le bilan du droit au logement opposable ?

Tonino Serafini, journaliste de Libération, spécialiste notamment des questions liées au logement.
Tonino Serafini, journaliste de Libération, spécialiste notamment des questions liées au logement. © Radio France / Lucile Valeri

Pour en parler, nous recevrons en seconde partie le journaliste de Libération, spécialiste notamment des questions liées au logement, Tonino Serafini. Avec lui, nous reviendrons sur cette mobilisation qu’il a couverte pour ce journal mais aussi sur la situation actuelle.

Vidéo INA :

Bibliographie :

  • Pourquoi les SDF restent dans la rue de Pascal Noblet, aux éditions de l'aube, 2010
  • Les enfants de Don Quichotte, sous la direction de Patrick Bruneteaux aux éditions Presse Universitaires de Vincennes, 2013

Filmographie :

  • Enfants de Don Quichotte, un film de Ronan Dénécé, Augustin Legrand et Jean-Baptiste Legrand, Production Centrale électrique, 2009

Programmation musicale :

  • Everlast, What it's like
  • Marc Lavoine, et Souad Massi, Paris

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.