Ancien chef de la milice nazie en temps de guerre à Lyon, Touvier est arrêté le 24 mai 1989 après près de cinquante années de cavale.

Paul Touvier, ancien chef de la milice nazie en temps de guerre à Lyon, pendant son procès au tribunal pénal de Versailles le 17 mars 1994.
Paul Touvier, ancien chef de la milice nazie en temps de guerre à Lyon, pendant son procès au tribunal pénal de Versailles le 17 mars 1994. © AFP / MICHEL GANGNE

Aujourd’hui Affaires sensibles/la Fiction vous propose Paul Touvier, l’éternel fuyard

  • Une émission proposée par Christophe Barreyre

  • Une fiction écrite par Manuelle Calmat

  • Réalisée par Benjamin Abitan

Il existe pourtant bel et bien un mystère Touvier. Voilà un chef milicien, figure symbolique de la collaboration, qui, arrêté deux ans après la fin de la guerre et condamné deux fois à mort par contumace, parvient sans que l’on sache comment à s’échapper des locaux de la Sureté nationale.

Il y a un mystère Touvier car aussitôt après sa première évasion en 1947, hommes politiques, magistrats, hommes d’église interviennent en sa faveur, l’aident, participent à le dissimuler pour gêner voire empêcher les recherches. Et ce pendant près de cinquante ans ! Il réussit à se soustraire à la justice, à échapper à la Police, protégé, caché pendant toutes ces années par une partie de la hiérarchie de l’Église. En novembre 1971 il est même gracié par le président Georges Pompidou.

Ce sont des journalistes qui le retrouvent et à partir de là vont le traquer de monastère en prieuré, convoquant la police et la gendarmerie. En 1981, un mandat d’amener est délivré contre l’ancien milicien, et en 1988 le juge d’instruction décide de confier l’enquête à la gendarmerie. C’est en mai 1989 que Paul Touvier sera arrêté au Prieuré Saint-François de Nice.

Et en avril 1994 l’ancien chef de la milice lyonnaise est condamné à la réclusion à perpétuité pour complicité de « crimes contre l’humanité » à la suite du massacre de Rillieux-le-Pape où en juin 1944 sept juifs furent exécutés par les miliciens de Touvier en représailles de l’exécution de Philippe Henriot par le Résistance. C’est ce parcours mystérieux que la fiction va nous raconter, ou comment Paul Touvier a pu fuir la justice si longtemps sans que cela n’ait posé de véritables problèmes moraux.

Extrait du scénario

NARRATEUR

Paul Touvier se sait traquer. Il sait aussi qu'il doit changer de planques le plus souvent possible. Au fil des ans, il a su se tisser un réseau solide et acquis à sa cause. On le retrouve le 6 juin 1988, noircissant ses carnets dans une de ses cachettes, entre Hautecombe, Wisques et Chambéry...

PAUL TOUVIER en train d'écrire sur son journal(sorte de carnet intime)

Eteins cette télé bon sang ! Ça m'énerve trop ! Encore des tissus de mensonges! Ce « Vieux fusil » est l 'un des films les plus ignobles sur l'Occupation ! Ça me fout en pétard ! Comment les gens peuvent croire à toutes ces balivernes qui font pleurer dans les chaumières ! Tout cet argent pour fabriquer ces mensonges ! Quel scandale !

MONIQUE BERTHET elle lui tend son carnet

Calme-toi Paul ! Calme-toi ! C'est pas nouveau et ça te met toujours dans le même état !Tiens, prends ton carnet, ça te calmera !

PAUL TOUVIER

Combien de temps encore tous ces idiots atteints de cette petite vérole judéo -maçonique continueront-ils de travestir l'Histoire, notre Histoire de France. Quand est-ce qu'on ouvrira les yeux sur la réalité de cette guerre ! Les vrais traites seront-ils un jour démasqués ? Et jugés ! Car il est question de cela ! D'une justice à deux vitesses !

MONIQUE BERTHET

Paul... arrête !

PAUL TOUVIER

Mais c'est dément !

MONIQUE BERTHET

Le monde a changé...

PAUL TOUVIER

Tous ces artistes, ces journalistes, ces moutons de Panurge ! Ah ça pour tourner en rond ça tourne en rond ! Et tous ces chasseurs de « nazis » ! Barbie extradé, Waldheim dénoncé ! Rudolph Hess retrouvé pendu... Je sais que je figure sur leur liste...

On entend des bruits au loin (bruits de pneus ou autres).

Panique de Touvier

Qu'est-ce que c'est ? C'est eux ! Ils viennent me chercher ! Ils vont m'exécuter comme un chien !

MONIQUE BERTHET

Mais non, tu n'as rien à craindre ici... Dans la maison de Dieu, rien ne peut nous arriver...

PAUL TOUVIER

Oui, oui... Tu as raison... Laisse-moi écrire maintenant. J'ai besoin de calme... Va-t-en.

Il reprend son carnet...

Invitée : Bénédicte Vergez-Chaignon

Bénédicte Vergez-Chaignon, Docteure en histoire.
Bénédicte Vergez-Chaignon, Docteure en histoire. © Radio France / Valérie Priolet

Docteur en histoire, Bénédicte Vergez-Chaignon a consacré plusieurs livres à Vichy et à la Collaboration, dont Histoire de l’épuration (Larousse 2011) et Les Secrets de Vichy (Perrin 2015). Sa biographie de Philippe Pétain, a été récompensée par le Grand Prix de la biographie politique (paru aux éditions Perrin en 2014). Parmi ses ouvrages de référence on citera bien sûr:

  • "L'affaire Touvier, les révélations des archives" paru en 2016 chez Flammarion

  • • Les Vichysto-Résistants de 1940 à nos jours, Paris, Perrin, 2008

  • • Vichy en prison (Gallimard 2002)

  • • Dictionnaire de la France sous l'Occupation, Paris, Larousse, 2011 (Avec Éric Alary)

  • • Tout comprendre, La Résistance (Geste éditions, 2016)

scénariste: Manuelle Calmat

La scénariste Manuelle Calmat
La scénariste Manuelle Calmat © Radio France / Valérie Priolet

Après un doctorat de Lettres Modernes, Manuelle Calmat choisit le journalisme et l'écriture. L'aventure, la culture, l'histoire, le sport, la psychologie, la société sont ses terrains d'expression. Auteure de plusieurs fictions radiophoniques pour France Inter, elle conte les grands destins « qui font l'Histoire et qui n'ont pas peur du danger » : Muhammad Ali, Maurice Herzog, Al Capone, Ernest Shackleton, mais aussi Alberto Giacometti, Haroun Tazieff ou encore Albert Londres (écrite pour la fiction d’Affaires Sensibles), des aventures humaines qui sortent du cadre... Elle est également l'auteur de « GIGN, les experts du danger » (éditions Robert Laffont).

C'était Affaires sensibles, la fiction " Paul Touvier - L'éternel fuyard"

De Manuelle Calmat

Avec :

  • Paul Touvier : Georges Claisse

  • Monique Berthet : Marie-Bénédicte Roy

  • Jean-Pierre Lefevre : Claude Aufaure

  • Jean-louis Recordon : Antoine Doignon

  • Chef Bellanger adjoint de Recordon : Malo De la Tullay

  • Jean-Marie Horeau : François Pérache

  • Hervé Liffran : Théo Comby-Lemaître

  • Abbé Buron : Bertrand Poncet

  • Et les Voix de : Céline Schaeffer, Emilie Pierson, Bastien Bouillon, Henrie David Cohen

  • Bruitage : Sophie Bissantz

  • Prise de son, montage et mixage : Jehan-Richard Dufour et Lidwine Caron

  • Assistante à la réalisation : Sophie Pierre

  • Réalisation : Benjamin Abitan

programmation musicale

  • Jacques BREL "Vivre debout"
  • THE NATIONAL "Afraid of everyone"
  • JEANNE ADDED "A war is coming"
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.