Aujourd'hui dans Affaires sensibles, la vague de suicides chez France Télécom entre 2008 et 2010.

Le logo de l'entreprise : France Télécom, le 5 Mars 2003 à Paris.
Le logo de l'entreprise : France Télécom, le 5 Mars 2003 à Paris. © Getty / Pascal Le Segretain

Le 5 octobre 2015, le DRH d'Air France avait été pris à partie par plusieurs salariés lors d'une manifestation contre le plan qui prévoyait la suppression de plus de 2000 postes. Les images ont fait le tour du monde. Aurait-on autant parlé de ce plan social à Air France sans cette séquence de ces vêtements arrachés ? Il aura fallu une image forte -symbolique- pour que la question sociale s’invite au cœur de l’actualité.

Il y a quelques années, c'est à travers une tragique série noire que le travail et ses conditions ont surgi à la Une des journaux. De janvier 2008 à mars 2010, des salariés de l’entreprise France Télécom- Orange se suicident. Il est toujours très difficile d’expliquer un tel geste : les chiffres sont souvent flous, les études peu médiatisées. Le suicide est un drame intime, aux multiples facteurs. Mais on sait, depuis les études du sociologue Emile Durkheim, qu’il est aussi et surtout, un fait social à part entière.

D'où ces questions :quelle est la responsabilité du travail dans cette suite de gestes désespérés ? L’entreprise France Télécom était-elle responsable ? S'est-elle retranchée derrière les motifs privés de ceux qui se sont suicidés. Des motifs qui ne seraient pas liés aux conditions de travail.

Les réponses sont très difficile à trouver. La justice en sait quelque chose : comment en effet trouver des preuves ? S’intéresser à cette affaire, c’est aussi se plonger au cœur de la privatisation d’une entreprise publique et de ses conséquences ... Et c'est en l'occurrence sonder le degré de souffrance en entreprise.

En deuxième partie d’émission, nous reviendrons sur ces questions Marin Ledun, écrivain, auteur du polar "Les Visages écrasés" (Points Seuil, Grand Prix du roman noir 2012) inspiré de son passage à France Télécom. Son dernier livre, "En douce", vient de paraître aux éditions Ombres noires.

Vidéo INA :

Cette émission est en partie une rediffusion du 27 octobre 2015.

►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Ci-dessous, pour écouter la deuxième partie de la première diffusion avec Luc Peillon , journaliste à Libération, spécialiste des questions économiques et sociales. Il a suivi l’affaire France Télécom au moment de la vague de suicides dans l’entreprise.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.