le scandale en 1973 provoqué par le film La Maman et la Putain de Jean Eustache, un artiste auquel la Cinémathèque française rend hommage jusqu'au 27 mai.

Jean-Pierre Léaud, Jeanne Moreau, Bernadette Lafont et le réalisateur Jean Eustache au Festival de Cannes, le 18 mai 1973.
Jean-Pierre Léaud, Jeanne Moreau, Bernadette Lafont et le réalisateur Jean Eustache au Festival de Cannes, le 18 mai 1973. © Getty / RDA

Du 3 au 27 mai prochain, la Cinémathèque consacre un cycle spécial au réalisateur français Jean Eustache. Pendant trois semaines, la dizaine de films de ce cinéaste disparu en 1981 sera projetée. Depuis bientôt quarante ans, c’est seulement au grès de ces rétrospectives que cette œuvre si singulière peut être vue.

Voilà tout le paradoxe : pour beaucoup, Jean Eustache est un réalisateur essentiel de l’histoire du cinéma français, et pourtant, pour des questions de droits, il n’existe toujours pas d’édition DVD complète de ses œuvres.

un film hors norme

Paradoxe, mystère, secret : voilà les adjectifs qui viennent, au moment de parler d’un artiste devenu culte pour bon nombre de cinéphiles et d’initiés. Ce halo, ce voile, cette ombre ont même conduit certains à en faire un mythe. Au cœur de cette légende, trône un film hors norme : La Maman et la Putain, qui crée le scandale au festival de Cannes en 1973.

Film fétiche, peu connu et encore moins vu, La Maman et la Putain est une sorte de trésor, qu’on se partage en un regard, comme une confidence. Avoir vu, avoir aimé, La Maman et la Putain, c’est entrer dans une confrérie particulière, un cercle de privilégiés.

Comment expliquer cette aura de Jean Eustache et de ce film en particulier ? Comment cette œuvre est-elle née ? Que raconte-t-elle pour avoir provoqué un tel tumulte sur la croisette et une telle légende a posteriori ? Que dit-elle de son époque et de son auteur ?

Invité: Luc Béraud

Luc Béraud, assistant réalisateur de Jean Eustache sur trois de ses films, il a participé de près à l’aventure de La Maman et la Putain. Ses souvenirs, il les raconte dans un livre paru il y a quelques semaines, Au travail avec Eustache aux éditions Institut Lumière/ Actes Sud.

Vidéo Ina

Dans l'émission Pour le cinéma, Bernadette Lafont évoque le tournage de La maman et la putain et la grande performance d'actrice de Françoise Lebrun, comédienne non professionnelle.

Documentation

  • Au travail avec Eustache de Luc Béraud, éditions Actes Sud 2017
  • Le Dictionnaire Eustache, sous la direction d'Antoine de Baecque, éditions Léo Sheer 2011
  • Jean Eustache de Alain Philippon, Cahiers du cinéma, collection "auteurs", réédition 2005
  • Quel scandale ! 80 films qui ont choqué leur époque de Guillaume Evin aux éditions La Martinière 2015

Programmation musicale: Lou REED "Satellite of love" et Françoise HARDY "Message personnel"

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.