20 juillet 1974, le destin de l’île bascule dans le chaos. La Turquie, en réponse à une attaque du régime grec des Colonels, lance l’offensive. Nom de code : opération Attila. En un été, les animosités renaissent, les morts se comptent par milliers et l’île est à jamais divisée.

Des réfugiés chypriotes grecs attendent leur départ vers le sud de l'île, sous le contrôle des autorités chypriotes grecques
Des réfugiés chypriotes grecs attendent leur départ vers le sud de l'île, sous le contrôle des autorités chypriotes grecques © AFP / AFP

Quand on évoque l’île, les images les plus idylliques et mythologiques traversent nos esprits. La troisième plus grande île de Méditerranée après la Sardaigne et la Sicile, offre en effet, un écrin touristique estival idéal pour qui cherche le dépaysement et la clémence du climat. Pourtant, Chypre n’est pas une île tranquille. Sous ses airs de grande nonchalante, celle qui accueillit la naissance de la déesse Aphrodite, est une île déchirée. Elle, qui pourtant ne demande qu’à laisser croître ses richesses naturelles - le cuivre notamment qui lui donne son nom -  est devenue le terrain de jeu des hostilités humaines. Chypre est la proie de toutes les convoitises : ballotée entre le Royaume-Uni, qui, en ancien colonisateur, a conservé des bases arrière; la Grèce qui revendique son héritage ancestral, et la Turquie qui, en voisine la plus proche, lorgne sur son territoire avec jalousie.

Un récit documentaire de Stéphanie Fromentin 

Invitée : 

Magali Gruel-Dieudé, docteure en histoire contemporaine, diplômée de la Sorbonne Nouvelle Paris 3. Spécialiste des questions européennes et internationales. Enseignante à l'université Lumière Lyon 2 et à Genève.  Autrice de Chypre et l'Union Européenne. Mutations diplomatiques et politiques, chez L'Harmattan (2007) 

Programmation musicale : 

  • Monsieur Doumani : Mother and mistress of us all (2018)
  • Angelique Ionatos : Sta nissia (aux îles) 
  • Dominique A : Les enfants du Pirée (2002) 
Programmation musicale
L'équipe