Aujourd’hui dans Affaires sensibles :l’assassinat des moines de Tibhirine. En mai 1996, il y a 18 ans, ces moines trappistes étaient tués par un commando du GIA, le groupe islamique armé, alors que l’Algérie entrait dans un cycle de massacres sans précédents dans une guerre civile meurtrière qui a duré près de 10 ans.

Le martyre des moines de Thibirine
Le martyre des moines de Thibirine © radio-france

Saura-t-on un jour la vérité sur ce drame ? Ont-ils été vraiment exécutés par le GIA ? Ou sacrifiés dans un règlement de compte entre factions rivales ? Ou encore victimes d’une intervention militaire visant à les libérer ? L’enquête sur la mort des sept Frères n’a toujours pas abouti. Il faut dire que dans cette affaire, rien n’a été fait selon les règles. Comme si la France avait voulu ménager la susceptibilité des dirigeants algériens. Il faudra l’année 2004, 8 ans après les faits, pour qu’une information soit ouverte par le parquet de Paris. Puis l’affaire se tasse à nouveau pour rebondir en 2013 avec l’accord obtenu, enfin, par le juge Marc Trévidic lui permettant d’aller en Algérie afin d’autopsier les têtes des moines. Ce sera finalement cet automne qu’il obtiendra l’autorisation de se rendre à Alger. C’est cette longue enquête que nous allons vous raconter, une histoire terrible et barbare, où le mot fin n’est toujours pas écrit.

Ce drame s'est passé dans les "années noires" de la guerre civile algérienne.

Pour éclairer les nombreuses zones d’ombre qui obscurcissent cette affaire, nous recevrons en deuxième partie d’émission, le journaliste Jean-Pierre Tuquoi . Il a couvert ces années de guerre en Algérie pour le journalLe Monde .

Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook .

Le 23 septembre 2011, Pierre Laurent, neveu de frère Luc assassiné
Le 23 septembre 2011, Pierre Laurent, neveu de frère Luc assassiné © JUSTE PHILIPPE / PHOTOPQR/LE PROGRES
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.