Aujourd’hui dans Affaires sensibles, le destin terrible de soldats français enrôlés de force par les nazis pendant la Seconde guerre mondiale : les « Malgré-nous » d’Alsace et de Moselle.Invité notre confrère Philippe Collin, auteur de la BD « Le voyage de Marcel Grob » dessins de Sébastien Goethals chez Futuropolis

Détail de couverture BD « Le voyage de Marcel Grob », dessin de Sébastien Goethals
Détail de couverture BD « Le voyage de Marcel Grob », dessin de Sébastien Goethals © Futuropolis

1939-1945 : six sombres années d'un conflit que vos parents, vos grands-parents ou vos arrière-grands-parents, ont peut-être vécu, chacun à leur manière. Car la Seconde guerre mondiale n’est pas la même selon que l’on ait été adulte, enfant, femme, homme, soldat, civil, Juif, homosexuel, résistant, collabo, en zone libre ou occupée... Autant d’expériences souvent déchirantes, toujours violentes, auxquelles s’ajoute celle, méconnue, des « Malgré-nous ».

Incorporés de force dans l’armée allemande dès 1942, après l’annexion de fait de l’Alsace-Moselle, ce sont près de 130 000 hommes, 100 000 Alsaciens et 30 000 Mosellans, qui sont appelés sous les insignes du 3e Reich. 

Souvent maltraités par les Allemands, qui les suspectent d’être des traîtres, ils vont pourtant combattre leur propre camp, celui de la France - jusqu’à la mort, pour 35 000 d’entre eux. 

Une situation complexe, qui vaudra aux Alsaciens et aux Mosellans, à la Libération, la réputation d’avoir collaboré.

Invité Philippe Collin

Parmi ces « Malgré-nous », Marcel Grob, le grand-oncle de notre invité Philippe Collin, qui lui a consacré une bande-dessinée en 2018: « Le voyage de Marcel Grob », avec des dessins de Sébastien Goethals et publiée chez Futuropolis

A signaler la sortie le 13 février prochain du livre de Laurent Pfaadt "Nous étions de Malgré-nous" au Cherche-midi éditeur dans la collection "Documents" 

Programmation musicale :

  • OCTAVE NOIRE/DOMINIQUE A : J'ai choisi
  • BABX : Le déserteur
  • Alain BASHUNG : Elsass blues
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.