Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, une aventure à plus de 4.000 mètres d’altitude… pour l’une des plus grandes tragédies en montagne.

Homme regardant le Mont Blanc à travers des jumelles en France, 1955
Homme regardant le Mont Blanc à travers des jumelles en France, 1955 © Getty / Harold M. Lambert / Archive Photos

Cet épisode que l’histoire retient sous le nom « d’Affaire Vincendon-Henry », c’est l’histoire de deux jeunes alpinistes partis à l’assaut du Mont-Blanc en plein cœur de l’hiver 1956 ! Leurs objectifs : « faire parler d’eux », oui, « impressionner les copains » et « s’asseoir en haut du plus sommet d’Europe pour y fêter Noël ! »… L’aventure était un peu folle mais ils s’étaient préparés pendant de longs mois.

Et bien sûr, ils connaissaient les risques de l’alpinisme en montagne. Mais pouvaient-ils imaginer ce qui les attendaient vraiment une fois là-haut ? Pouvaient-ils imaginer qu'ils allaient se perdre et vivre un tel calvaire, suivis à la jumelle depuis Chamonix où l’organisation des secours allait s’enliser dans d’interminables tergiversations…

En cette période de Noël de l'année 1956, les jours passent et l’attente pour les familles devient insupportable… Dans la presse, une seule question revient avec insistance : réussira-t-on à sauver les deux jeunes alpinistes ?

Notre invité aujourd'hui : Yves Ballu. Écrivain et historien, sa passion pour l’alpinisme, l’a conduit à enquêter pendant 2 ans et à rassembler une documentation exceptionnelle autour de cette affaire. Il en a écrit un ouvrage de référence intitulé « Naufrage au Mont-Blanc » aux éditions Glénat. Yves Ballu a pu rencontrer de nombreux protagonistes de cette affaire : guides, sauveteurs, pilotes...

Programmation musicale :

FOALS : Mountain at my gates

RED HOT CHILI PEPPERS : Snow (Hey oh)

OTZEKI : Falling out

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.