Un des dossiers les plus passionnants et les plus rocambolesques des débuts de la Ve République : l’attentat de l’Observatoire, en octobre 1959.

François Mitterrand dans le hall du Palais de Justice à l'occasion de  l'affaire Mitterrand-Pesquet en 1959
François Mitterrand dans le hall du Palais de Justice à l'occasion de l'affaire Mitterrand-Pesquet en 1959 © Maxppp / ZUMAPRESS

« En pleine nuit, une voiture est mitraillée à l’arme automatique dans les rues de Paris. À son bord, un jeune sénateur de l’opposition échappe de peu à la mort. Dans les jours qui suivent, un étrange personnage proche des milieux d’extrême droite sort de l’ombre et affirme qu’il s’agit-là d’un coup-monté ! Et que la victime est en réalité son propre coupable ! En pleine guerre d’Algérie, les esprits s’échauffent et l’affaire devient une machination politique… »

Telles sont les premières lignes de l’intrigue d’un des dossiers les plus passionnants et les plus rocambolesques des débuts de la Ve République !

Un demi-siècle après les faits, malgré les enquêtes documentaires et historique le mystère reste entier sur de nombreux aspects du dossier. Une seule chose est sûre, l’affaire de l’attentat de l’Observatoire aurait pu coûter sa carrière politique à un jeune homme ambitieux. Un homme qui sera par la suite président de la République pendant 14 ans, de 1981 à 1995, Monsieur François Mitterrand.

Pour les biographes de l’ancien Chef de l’État, cette affaire est d’ailleurs celle qui exprime le mieux l’ambiguïté de son personnage. François Mitterrand l’ambitieux contre François Mitterrand le stratège. Mais cette affaire restera aussi, sans doute, comme sa plus grande épreuve politique. Celle à partir de laquelle, il va se révéler et se forger une destinée politique qui l’amènera au pouvoir.

Alors que s’est-il passé la nuit du 15 au 16 octobre 1959, à Paris, rue de l’Observatoire ? Pourquoi l’Attentat de l’Observatoire est-il devenu l’Affaire de l’Observatoire ? Et enfin, quel est le rôle joué par François Mitterrand dans toute cette affaire ?

Pour en parler après le récit, notre invité, le directeur de publication de Libération, Laurent Joffrin.

Vidéo INA 

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.