1986, le groupe armé Action Directe dévie définitivement de son habituelle ligne de conduite révolutionnaire et abat froidement le PDG de Renault.

Portrait de Georges Besse, prise le 9 janvier 1981 au Petit-Clamart.
Portrait de Georges Besse, prise le 9 janvier 1981 au Petit-Clamart. © AFP / PIERRE CLEMENT

Tuer. C’est la décision glaçante que prennent deux femmes et deux hommes, Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron, Jean-Marc Rouillan et Georges Cipriani, un soir d’hiver, à Paris.

Nous sommes en 1986, et le groupe armé Action directe dévie définitivement de son habituelle ligne de conduite révolutionnaire, violente mais non sanguinaire, pour s’abandonner à une fièvre assassine. Le 20 novembre, ils abattent froidement Georges Besse, PDG de Renault, patron respecté, père de famille, époux comblé.

Pourtant, en termes de lutte armée, la France n’est pas l’Italie, ni l’Allemagne, durement éprouvées par les attentats sanguinaires des « années de plomb ». Depuis 1979, Action directe a privilégié le vandalisme politique, plutôt que le terrorisme. En France, la lutte armée vise les symboles, davantage que les hommes.

Alors pourquoi l’organisation révolutionnaire fait-elle le choix du sang, ce 17 novembre 1986 ? Pourquoi cette dérive meurtrière quand, à l'époque, l'extrême-gauche se décompose ? Les mécanismes à l’œuvre sont-ils seulement politiques ? Et enfin, pourquoi Georges Besse, un patron, un capitaliste, certes, mais surtout un homme discret, loin d'être la cible la plus évidente ?

De la naissance d’Action directe à son anéantissement, retour sur un processus funeste, qui mena à l’assassinat d’un homme et à la fin d’une sanglante époque.

Invité : Alain Geismar

Alain Geismar, leader de mai 1968, a été l’un des dirigeants de la Gauche Prolétarienne, avec Benny Levy, avant de s’en éloigner lorsque certains militants se radicalisent. Par la suite, il a notamment été inspecteur général de l'Éducation nationale, puis membre du cabinet de Jospin, alors ministre de l’Education, et conseiller du maire de Paris, Bertrand Delanoë.

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Programmation musicale:

  • Thurston MOORE "Smoke of dreams"
  • Peter GABRIEL/Kate BUSH "Don't give up"
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.