Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, la catastrophe de Furiani, le 5 mai 1992, en Corse …

Photo prise le 5 mai 1992 à Furiani montrant les spectateurs essayant de s’échapper après un stand effondré.
Photo prise le 5 mai 1992 à Furiani montrant les spectateurs essayant de s’échapper après un stand effondré. © AFP / ERIC CABANIS

Furiani, 24 ans déjà, depuis cette soirée de printemps 1992 où une fête populaire s’est transformée en drame. Lorsqu’à quelques minutes du coup d’envoi d’un match de football, une tribune du stade s’effondre et plonge la Corse en plein chaos … Aujourd’hui encore, les plaies et l’émotion restent toujours vives autour de cet épisode qui a coûté la vie à 18 personnes et en a blessé un peu plus de 2.300 autres!

Page parmi les plus sombres de l’histoire du football européen, avec la tragédie du Heysel 5 ans plus tôt, le nom de « Furiani » demeure associé à un traumatisme insurmontable pour ses victimes et ses témoins. En effet, malgré les années, personne n’a oublié les images de la catastrophe : celle de cette chute dans le vide, de cette tribune qui disparaît et s’écroule comme un château de cartes, puis de ces scènes d’horreurs et d’évacuation. Avec elles, il y aussi ces bruits de grincements métalliques qui précèdent un déchirement brutal de tôles. Enfin, il y a aussi cette odeur, que tant de personnes ont décrites, ce soir-là, comme celle d’un mélange acre de fumée, de sang et d’éther …

Ici à Radio-France, personne non plus n’a oublié cette nuit du 5 mai 1992. Ce soir-là, en effet, parmi les victimes de Furiani, deux collaborateurs de la maison ronde, Michel Vivarelli, animateur de RCFM, et Michel Mottier, technicien, y ont laissé la vie. Notre invité, en duplex depuis la cabine de notre correspondant à Aubenas, Jacques Vendroux, le directeur des Sport de Radio-France, a, lui, échappé de peu à la mort, il fut grièvement blessé. Dans son dernier ouvrage « Amoureux foot » paru cette année aux éditions Calmann Lévy et Radio-France, il revient d’ailleurs sur cet épisode qui l’a profondément marqué …

Vidéo INA :

►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Livre de référence pour cette affaire : « 5 mai 1992, Furiani, 20 ans après », réalisé par un groupe de journalistes de la section Provence de l’Union des Journalistes de Sport en France, sous la coordination de Gérard Poncié et Alexandre Jacquin. Faits et les témoignages de victimes, de joueurs et des familles des personnes disparues. A noter que l’intégralité des bénéfices de cet ouvrage est reversé pour l’achat de lits médicalisés pour les hôpitaux de Marseille et de Corse. Une belle initiative pour la mémoire et pour la solidarité …

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.