Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, l’histoire d’un fantôme qui a hanté et hante toujours une partie de la droite française, celui de Didier Schuller, seul homme politique condamné dans l’affaire de l’office des HLM du 92 et du financement occulte de ses activités politiques sous l’étiquette RPR entre 1988 et 1995.

Didier Schuller, ancien conseiller général des Hauts-de-Seine et ancien directeur de l'office de HLM
Didier Schuller, ancien conseiller général des Hauts-de-Seine et ancien directeur de l'office de HLM © PHOTOPQR/LE PARISIEN

L’histoire judiciaire de l’office HLM du 92 a eu plusieurs noms selon les années et l’avancée de l’instruction. On l’appela l’affaire des fausses factures, l’affaire Tibery, l’affaire du docteur Maréchal, celle du juge Halphen, des écoutes de Matignon, des Balkany et bien entendu celle du conseiller général candidat à la mairie de Clichy. Elle s’est étalée sur différentes périodes, a éclaté et rebondi lors de deux cohabitations – celles de 1993 et de 1997 –, a bouleversé les dernières semaines de la présidence de François Mitterrand et les dernières semaines du septennat de Jacques Chirac. Elle s’est déroulée dans différents lieux, dans les Hauts de Seine, à Paris mais aussi Genève, Londres, les Bahamas et Saint-Domingue. Elle a été une affaire d’État où des ministres, un premier ministre et un président ont dû répondre publiquement aux accusations et aux interrogations des journalistes et de la justice ; où la vie de témoins, juges et accusés a été bouleversée par des années de procédures, de rumeurs et de coups tordus.

Désormais soldat repenti, Didier Schuller a été l’un des hommes du clan du 92. Fidèle de Charles Pasqua, compagnon de vacances et de campagnes victorieuses de Nicolas Sarkozy et Patrick Balkany, Didier Schuller s’est rêvé comme eux prince RPR d’une commune des Hauts-de-Seine. Didier Schuller ne sera finalement jamais maire, député ou ministre, il restera le candidat fuyard, accusé, jugé et condamné pour avoir participé à la mécanique du financement illégal de campagnes du RPR. Etait-il le seul homme dans l’avion ? Il s’en défend depuis plus de trente ans.

Invités

Pour en parler nous recevrons, en seconde partie, Fabrice Lhomme et Gérard Davet, journalistes au Monde et auteurs du livre French Connection publié en 2013 qui revient sur le parcours de Didier Schuller, de ses débuts en politiques à son purgatoire judiciaire.

Archive INA

Affaire des "Fausses factures" d'Ile-de-France : Le Juge d'instruction de Créteil, Eric Halphen, risque d'être dessaisi du dossier des fausses factures des HLM de la région parisienne, après la mise en examen de son beau-père, le Dr Jean-Pierre Mérachal, pour "extorsion de fonds" et "trafic d'influence". Ce dernier s'était fait remettre à l'aéroport de Roissy un million de francs en échange d'une intervention auprès de son gendre pour écraser l'affaire. Cette somme lui a été remise par le conseiller général RPR de Clichy, Didier Schuller.

Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.