28 août 1982, 21h30 : les supers-gendarmes du GIGN, sur ordre direct de l’Élysée, interpellent, dans un appartement de Vincennes, trois personnes de nationalité irlandaise soupçonnées d’avoir commis des actes terroristes !

 Mary Reid, l'une des trois militants nationalistes irlandais de l'INLA, arrêtés le 28 août à Vincennes, quitte le quai des Orfèvres menottée, pour être transférée au parquet de Créteil.
Mary Reid, l'une des trois militants nationalistes irlandais de l'INLA, arrêtés le 28 août à Vincennes, quitte le quai des Orfèvres menottée, pour être transférée au parquet de Créteil. © AFP / Philippe Wojazer

Dans Affaires sensibles, voici l’extravagante "affaire des Irlandais de Vincennes".

Été 1982, 28 août : 21h30. Les super-gendarmes du GIGN, sur ordre direct de l’Élysée, interpellent dans un appartement de Vincennes, trois personnes de nationalité irlandaise, soupçonnées d’avoir commis des actes terroristes ou de vouloir en commettre.

Trois individus mis en détention et marqués au fer rouge sans la moindre enquête. Cette victoire d’un jour, pour François Mitterrand, dans la lutte contre le terrorisme se transformera quelques mois plus tard en un fardeau, une bévue majeure.

Car, en définitive,  toute la procédure d’arrestation et d’accusation sera considérée plus tard, par la justice, comme nulle et non-avenue. Les Irlandais seront libérés et les gendarmes, accusés.

Retour sur le fil des événements, suivi d'une entrevue avec le journaliste, Edwy Plenel, qui a révélé au grand public le scandale de ceux qu'on surnommera "les Irlandais de Vincennes".

Cette émission est une rediffusion de Affaires Sensibles du lundi 8 septembre 2014

Programmation musicale

  • Jean-Pierre Mader : Faux coupable
  • Renaud Papillon Paravel : Des Mensonges
  • The Cure : Just like heaven
Les invités
  • Edwy PlenelJournaliste, cofondateur et président de Mediapart
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.