G7 à Ottawa, en juillet 1981 durant lequel Mitterrand révéla à Reagan l'existence de Farewell
G7 à Ottawa, en juillet 1981 durant lequel Mitterrand révéla à Reagan l'existence de Farewell © Ronald Reagan Presidential Library, wikimediacommons / Auteur inconnu - Domaine Public

Alors que la course à l’armement entre l’Est et l’Ouest n’a jamais été aussi importante, les services secrets français vont réaliser le coup du siècle : à Moscou, en plein cœur du pouvoir soviétique, un officier gradé du puissant KGB va devenir leur source... et pas pour leur donner des informations sensibles sur les stratégies militaires de l’Union soviétique, bien au contraire. Aussi incroyable que cela puisse paraître, cet espion va leur révéler comment, justement, de l’autre côté du mur, l’URSS réussit si bien à nous espionner.

Son nom de code :FAREWELL . Sa mission : classée intérêt d’état de niveau 1, c'est à dire "priorité absolue et caractère ultrasensible". Son rôle : faire parvenir à la France tous les documents relatifs à l’espionnage industriel soviétique dans le monde. Avec une carte comme Farewell dans son jeu, le président François Mitterrand va désormais avoir toute la confiance et toute l’écoute d’un Ronald Reagan à priori sceptique sur l'échange avec un socialiste. Avec Farewell, la lutte qui oppose l’Ouest à l’Est depuis presque 35 ans est sur le point de connaître un ultime tournant.

Invité

Nous recevrons Hervé Brusini , journaliste et réalisateur, avec Dominique Tierce et Jean-Marie Lequertier, de La Taupe, l’affaire Farewell.

__

Aller plus loin

Un extrait de La taupe, l'affaire Farewell , reportage France 2 de Dominique Tierce, Hervé Brusini et Jean-Marie Lequertier , diffusé le 13 décembre 1990 dans le cadre d'Envoyé Spécial .

► Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook .

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.