Une malédiction dure depuis près de 20 ans sur ce film adapté du monument de la littérature espagnole de Miguel Cervantes

 Jean Rochefort sur le tournage de "L'homme qui tua Don Quichotte" de Terry Gilliam en octobre 2000.
Jean Rochefort sur le tournage de "L'homme qui tua Don Quichotte" de Terry Gilliam en octobre 2000. © Maxppp / Odeon Films Inc/BWP Media USA

« Désolé pour ce long silence. Après 17 ans, nous avons terminé le tournage de L’Homme qui tua Don Quichotte. Muchas gracias à toute l’équipe et aux croyants. Don Quichotte est vivant. » C’est par ces quelques phrases, posté sur sa page Facebook, le 4 juin dernier, dans le style lapidaire et ironique qu’on lui connait, que le réalisateur Terry Gilliam a mis fin, pour le moment, à une malédiction qui dure depuis bientôt près de deux décennies.

Au début des années 90, le cinéaste anglo-américain décide d’écrire et de réaliser une adaptation du monument de la littérature espagnole, le Don Quichotte de Miguel Cervantès. Commence alors une incroyable épopée, faîte d’échecs et d’espoirs, d’ambitions et de désillusions.

Une histoire de création comme seule le cinéma peut en écrire, où l’on suit toutes les étapes nécessaires à la réalisation d’un long métrage, de l’écriture au tournage, en passant par la production, où l’on mesure, depuis les coulisses, toute la difficulté de cet art dont l’histoire est jalonnée par ces films maudits.

Et puis, dans cette histoire, c’est comme si les destins de Terry Gilliam, digne représentant d’une certaine idée du cinéma, et du héros de ses rêves, Don Quichotte… se croisaient. De cette aventure, est né un premier film, en 2002, Lost in la Mancha, réalisé par Keith Fulton, produit par Quixote Film, sorte d’anti-making-of, puisqu’il raconte l’un des nombreux abandons de ce projet au long cours et dont vous entendrez des extraits au fil du récit.

Invité Michel Marie

En seconde partie d’émission, nous recevrons Michel Marie, historien du cinéma, auteur du livre Les Films maudits, publié chez Armand Colin en 2010.

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Programmation musicale:

  • Dionysos/Jean Rochefort: L'homme sans trucage
  • ALT J : In cold blood
  • Saule/Charlie Winston : Dusty men
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.