Aujourd’hui, "Affaires sensibles" vous propose de ré-écouter le récit de l’affaire Markovic, l’un des dossiers les plus sensibles de la Ve politique… Une histoire qui aurait pu écarter définitivement Georges Pompidou non seulement de l’Elysée, mais de toute vie politique.

Georges Pompidou et son épouse Claude lors d'une soirée, 1960 en France.
Georges Pompidou et son épouse Claude lors d'une soirée, 1960 en France. © Getty / REPORTERS ASSOCIES /Gamma-Rapho

Dans « Affaires sensibles » aujourd’hui, l’affaire Markovic. L’une des plus sensibles précisément, de la Vème République. 

L’affaire Markovic ou les ravages d’une terrible rumeur basée sur des allégations liant à la fois le monde des voyous, du cinéma et de la politique.

Le bruit de la rumeur, le bruit de la calomnie, toujours plus efficace que les preuves, les faits. Ainsi d’octobre 1968 jusqu’à l’élection de Georges Pompidou en juin 1969, la presse et la justice vont se nourrir d’une histoire impliquant la femme de l’ancien premier ministre, laissant entendre qu’elle participait à des soirée fines, organisées par un homme retrouvé mort dans une décharge.

Dans la France corsetée des années 60, les histoires de sexe choque l’opinion surtout si elles impliquent les plus hautes autorités de l’Etat ou leurs proches.

Bien sûr, toutes ces allégations contre madame Pompidou étaient fausses, non-fondées sur la base de photos montages truquées. Mais aujourd’hui encore, nous ne savons pas qui fut à la source de la rumeur qui marqua, de façon définitive, la fin de la relation de confiance entre le Général de Gaulle et Georges Pompidou et qui aurait pu empêcher ce dernier d’accéder à la Présidence de la République. Peut-être était-ce là d’ailleurs le but de la manœuvre.

Notre invité, Eric Roussel, est journaliste et écrivain, auteur de la biographie «Georges Pompidou».

Cette émission est une rediffusion de "Affaires sensibles" du mardi 9 septembre 2014. 

Retrouvez toutes les infos et ressources en cliquant ici.

Ressources documentaires complémentaires

Programmation musicale

  • Gérard Manset : On ne tue pas son prochain
  • Oscar Benton : Bensonhurst blues
  • The Beatles : Oh ! Darling
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.