Ce matin, dans la forêt de Senonches, avec Nicolas Stoufflet.

Ne dites pas à un Percheron qu’il est normand ! Le Perche, c’est une région. Mais qu’est-ce qu’on entend par région ? C’est à l’origine une province du Moyen-Age et de l’ancien régime. Un comté, constitué de bocages, et qui n’avait pas été inclus dans le duché de Normandie. A la Révolution, on a démantelé ce comté entre plusieurs départements : l’Orne, l’Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, l’Eure et la Sarthe. On l’a démantelé, mais aucune révolution n’a détruit les esprits. Et le Perche, en tant que région naturelle, n’a jamais disparu. Forte identité, création d’un Parc Naturel Régional… le Perche a la cote de nos jours, et beaucoup de Parisiens s’y sont installés. Des artistes y ont pris racine.

On associe le Perche au bocage, aux rivières, à l’élevage, au cheval, bien sûr, au boudin, forcément (celui de Mortagne) et aux forêts. 20% de cette région naturelle sont boisés. 

Parmi ces massifs, je vous propose d’aller dans la forêt de Senonches. On est en Eure-et-Loir, au nord de Nogent-le-Rotrou… et en pleine forêt, avec nous, Albert Hude, de l’association des Amis de la Forêt de Senonches.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.