Tous les matins, Nicolas Stoufflet va vous emmener découvrir ou redécouvrir des coins de France qu'il a eu le plaisir de visiter chemin faisant, sur les routes du Jeu des 1000 euros. Aujourd'hui, il nous fait découvrir l'île Tatihou, dans la Manche.

Un petit bateau de pèche, face au fort Vauban de l'ile Tatihou, dans le Cotentin
Un petit bateau de pèche, face au fort Vauban de l'ile Tatihou, dans le Cotentin © AFP / Photo12 / Gilles Targat

Aujourd’hui, nous nous rendons dans le Cotentin. Cette longue presqu’île normande, entre les plages du débarquement à droite et la baie du Mont Saint-Michel à gauche. 

La côte nord-ouest est assez découpée, avec des falaises et des caps, le cap de la Hague à la proue. Dans le nord, c’est Cherbourg, le grand port, les constructions navales, la Cité de la Mer… Cherbourg où on fabrique, oui, des parapluies. 

Et puis l’Est de la presqu’île, rivage plus doux, marqué par le phare de Gatteville, dans cette petite région que l’on appelle le Val de Saire, où l'on pratique l’élevage et la culture maraîchère, la pêche et la conchyliculture, huîtres et moules. Et où le tourisme vert et bleu a trouvé tout son sens. On pense à Barfleur, et à sa voisine : Saint-Vaast-la Hougue.

En 1692, s’y sont affrontés les Français et une grande alliance anglo-hollandaise, opposée à Louis XIV

Défaite française, qui a incité Vauban et sa super équipe de travaux publics à construire des tours et des forts. Sur la côte, mais aussi juste en face : sur une petite île au nom exotique : l’île Tatihou. 

Sur place, Eric Jacob, chef du service de l’île, nous décrit son environnement.

Voir les pages sur Tatihou >>

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.