On le surnomme "le Village des Chats" : La Romieu. Et c’est là que Nicolas Stoufflet nous propose de nous rendre ce matin.

Sculpture de chat devant une fenêtre de La Romieu
Sculpture de chat devant une fenêtre de La Romieu © AFP / Brigitte Merle / Photononstop

C’aurait pu être "simplement" un des plus beaux villages de France et du Gers, situé sur un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle et, à ce titre, inscrit au Patrimoine Mondial par l’UNESCO. Un village-étape et touristique, de forme ovale, vu du ciel. En forme de ballon de rugby, mais ça doit être un hasard… Point central de cet ovale : une collégiale du 14° siècle, à deux tours, incluant un cloître gothique. Excusez du peu.

Mais le village gascon de La Romieu, proche de Condom, dans le nord du département du Gers, est devenu "le village des chats". Non pas qu’il soit, plus que d’autres, habité par les petits félins, allant de gamelles en gamelles et s’étalant de tout leur long dans les ruelles ombragées quand le cagnard sévit au zénith. Oui, bien sûr, de ces chats-là, il y en a.

Non, les chats qui font la marque de La Romieu sont taillés dans la pierre. La légende raconte qu’au Moyen Âge, le village fut sauvé de la famine grâce aux chats d’Angéline, une de ses habitantes, qui avaient chassé les rats. 

Touché par cette histoire, un sculpteur,  Maurice Serreau, a installé des chats en pierre partout dans le village, sur les rebords des fenêtres, autour des portes, sur les murs… Un travail réalisé dans les années 1990.

Sur la place du village, Christine Pouches, de l'office de tourisme.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.