C'est une chapelle inattendue, un peu à l’écart du centre historique de Reims : on l’appelle la Chapelle Foujita, car elle a été construite dans les années 1960 et décorée par le peintre. C’est en Champagne que nous emmène Nicolas Stoufflet, à la découverte d’un lieu de culte superbement décoré.

La Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix dite Foujita à Reims
La Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix dite Foujita à Reims © Getty / Xavier DESMIER

Ailleurs c’est ici, à Reims… Je ne vous parlerai pas de la cathédrale, lieu de sacre de la plupart des rois de France, ni du Palais du Tau qui la jouxte et qui fut la résidence des évêques et archevêque. Logement de fonction de luxe. 

Je ne parlerai pas davantage de l’abbaye Saint-Remi et de son cloître, qui donnerait presque l’envie d’y être confiné.

Je ne vous parlerai pas des nombreux hôtels particuliers fin 19°/début 20°, signes extérieurs de richesse des propriétaires de vignoble, ni de la visite des caves Ruinart, Taittinger, Mumm, Veuve Cliquot. Ni des constructions Art déco qui ponctuent le patrimoine de la capitale, dont la bibliothèque Carnegie, du nom du philanthrope écossais devenu américain qui a financé sa construction, après la Grande Guerre.

Non, et j’en reste là avec la prétérition, figure de style consistant à dire qu’on ne parlera pas de ceci ou de cela, tout en en parlant…

Je vais vous parler en revanche d’une chapelle inattendue, un peu à l’écart du centre historique de Reims

On l’appelle la Chapelle Foujita, car elle a été construite dans les années 1960 et décorée par le peintre japonais, devenu français, Léonard Foujita.

Cette chapelle Notre-Dame de la Paix est de style néo-roman et à l’intérieur, un beau décor, que nous décrit Catherine Delot, la directrice du musée des beaux-arts de Reims. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.