Nicolas Stoufflet nous fait découvrir un spectaculaire méandre sur la rivière la Sioule, en Auvergne.

Le méandre de Queuille
Le méandre de Queuille © AFP

C’est un endroit qui ressemble à la Guyane, à l’Amazonie…

Le méandre de Queuille, sur la Sioule. 

La Sioule est une rivière sauvage, qui naît à plus de 1000 mètres d’altitude, dans les Monts-Dore, dans le Massif Central et suit son cours sur de plus de 150 kilomètres, passant de l’Auvergne au Bourbonnais historique. 

Un cours parfois tumultueux, avant que la rivière ne s’assagisse pour rejoindre l’Allier. La Sioule est réputée pour ses gorges, se frayant un passage entre des versants abrupts et rocheux, particulièrement au niveau du Pont de Menat, de Chouvigny, jusqu’à Ebreuil. Sur cette partie où la rivière accélère, on pratique le canoë ou le kayak. 

Mais si vous vous sentez plus contemplatifs que sportifs, il existe un endroit où la Sioule vous emmènera, sans bouger, oui jusqu’à l’Amazonie, en observant un curieux paysage : celui d’une boucle que forme la rivière. On l’appelle le méandre de Queuille. Au centre du méandre, une presqu'île.

Queuille, c’est le nom de la commune sur le territoire de laquelle la Sioule joue à serpenter, jusqu’à former ce dessin spectaculaire.

Christian Pécoul , du Comité des Fêtes de Queuille, est au meilleur point d’observation de ce méandre. 

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.