Pour cette dernière balade estivale, Nicolas Stoufflet nous propose de visiter le Musée de l'Automate, dans le Lot.

L'église abbatiale de Souillac
L'église abbatiale de Souillac © Maxppp / Jacky SCHOENTGEN

Souillac, dans le nord du département du Lot. Ici, c’est le Quercy, et non loin du Périgord. Agneau, fromage de chèvre Rocamadour, foie gras, châtaigne, noix, safran, truffe…la prune, le vin de Cahors…et le pain appelé le Croustillot et la Croustinoise. La malbouffe, ici, on évite.  

Souillac, c’est une petite ville commerçante et touristique du nord/ nord-ouest du département du Lot. 

La ville a pris place sur les bords de la Dordogne, et d’ailleurs la série « La Rivière espérance » a été tournée à Souillac dans les années 90.  La navigation fluviale a longtemps été la clé de la vie locale et de son développement. Transports en gabares, ces embarcations en bois à fond plat, jusqu’à ce que le chemin de fer ne vienne prendre le dessus.

A ce sujet, je parle de transports, Souillac est la ville aux sept viaducs, dont le viaduc ferroviaire de la Borrèze, sur la ligne Orléans-Montauban, et donc Paris-Toulouse.

Mais bien avant le chemin de fer, Souillac la Médiévale s’est développée autour d’un monastère, au 12° siècle

L’église abbatiale Sainte-Marie fait partie de ce patrimoine hérité de cette époque. Elle compte plusieurs coupoles, et renferme un tableau de Théodore Chassériau : « Les Christ au jardin des oliviers », une des plus importantes toiles à thème religieux de ce peintre du 19°.

Jouxtant l’église abbatiale de Souillac, un musée magique… Sur place, Sophie Lefèbvre, responsable du musée de l’automate.

Voir le site du Musée de l'Automate de Souillac >>

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.