A Johannesburg, en Afrique du Sud, un des pays les plus touchés par le sida au monde - par Liza Fabbian

Six millions de personnes sont infectées, soit 18% de la population. Après une période de déni, de grands progrès ont été faits ces dernières années : le dépistage a été élargi, et le meilleur accès aux traitements ont permis de placer près de deux millions et demi de personnes sous antirétroviraux et d'augmenter la durée de vie des séropositifs de près de 10 ans.

A Rio de Janeiro, au Brésil, huit ans après que Lula a décidé de "casser le brevet" de l'antiviral efavirenz - par Anne Vigna

En 2007, Lula casse, après d'amples négociations avec le groupe pharmaceutique Merck, le brevet de l'antiviral efavirenz, utilisé alors par près de 200 000 malades du sida et qui coûte 36 millions d'euros par an aux caisses de l'Etat. Le Brésil suit à la lettre l'accord de l'OMS sur la propriété intellectuelle et obtient une "licence obligatoire". S'en suivent des menaces sans précédent de l'industrie pharmaceutique mais le Brésil a tenu bon.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.