Tour d'horizon avec nos envoyés spéciaux

Le financement des études dans le monde : tour d'horizon avec nos envoyés spéciaux :

Aux Etats-Unis avec Frédéric Carbonne

En Allemagne avec Cyril Sauvageot

Une minorité de jeunes allemands accèdent à l'enseignement supérieur car le système scolaire est très sélectif et une orientation très forte est exercée sur l'apprentissage. Par ailleurs le coût des études est plutôt peu élevé et les emplois étudiants sont bien développés ainsi que les aides financières. L'Allemagne propose également une entrée tardive dans les études supérieures ce qui rallonge l'âge de l'accès au premier emploi...

En Italie avec Mathilde Imberty

Le prix des études rencontre de fortes inégalités en Italie allant de 1000 euros à 10.000 euros pour les plus prestigieuses. La recherche est très mal financée et favorise la fuite des cerveaux qui dénoncent un système sclérosé et féodal...

Au Japon avec Karyn Poupée

Le modèle japonais est unique au monde et cette année, les chiffres ont montré que 97,3% des étudiants étaient assurés d'obtenir un emploi avant même la fin de leur cursus. Mais beaucoup d'abandons sont constatés dans les premières année d'embauche et la discipline est mise en avant plutôt que l'innovation et l'originalité des jeunes travailleurs. Il existe d'autre part des inégalités dans l'accès au système éducatif...

Au Kenya avec Bruno Meyerfeld

Pour parler du financement et de la nature des études dans le monde, les invités de Nicolas Demorand sont Nicolas Charles, maître de conférences en sociologie à l'université de Bordeaux et chercheur au Centre Emile Durkheim, et Olivier Rollot, auteur d’un blog dédié à l’enseignement supérieur sur lemonde.fr, consultant au cabinet de conseil HEADway Advisory, consacré à l’enseignement supérieur...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.