Bolivie

Entre le pétrole et les peuples indiens, le gouvernement bolivien a choisi : priorité à l’exploration de nouvelles réserves d’hydrocarbures. Un secteur hautement stratégique car l’exportation de gaz naturel est tout simplement la première source de revenus de ce pays, l’un des plus pauvres d’Amérique du sud.

Malgré sa réputation internationale de défenseur des indiens et de l’environnement, le président Evo Morales a donc récemment autorisé l’exploration de nouveaux gisements d’hydrocarbures dans les parcs nationaux et territoires indiens du pays. Une mesure qui a provoqué la colère des défenseurs de l’environnement qui dénoncent une catastrophe écologique et un crime contre les peuples amérindiens.

Reportage deReza Nourmamode , dans le Gran Chaco.

Le président Evo Morales annonce que les réserves de gaz sont nationalisées
Le président Evo Morales annonce que les réserves de gaz sont nationalisées © MaxPPP

Japon

Depuis quelques mois, la presse pour femmes, habituellement peu versée dans la politique car considérant ce sujet barbant pour son lectorat, a compris que les lectrices ne détestaient pas qu'on s'en prenne au chef du gouvernement avec une inhabituelle virulence. Malgré sa prétendue politique féministe, l'homme leur déplaît à plus d'un titre. Cela a débuté il y a plusieurs mois avec la démission de deux femmes du gouvernement acculées à partir à cause de scandales d'argent. A quoi bon engager des femmes si c'est pour les humilier ensuite sur la place publique. Mais le grief s'est amplifié dans des hebdos féminins tendance gauche à cause de la volonté de M. Abe de remettre en service coûte que coûte les réacteurs nucléaires ou de changer la constitution

Correspondance de Kary Poupee en direct de Tokyo

Wall-Street

L'agence de notation américaine Standard & Poor’s vient de lancer un tout nouvel indice, l’indice "des valeurs catholiques".... un indice ne sera consacré qu'aux Seules entreprises qui « Respectent les Valeurs Chrétiennes ».....

Explication dePierre-Yves Dugua en direct de Washington

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.