Les universités américaines sont appelées à leur responsabilité en matière d'agression sexuelle

__

A New York, Charlotte Alix

__

L’histoire d’une jeune étudiante violée par plusieurs garçons lors d’une soirée de fraternité a mis en lumière un chiffre dérangeant : au cours de ses études, une étudiante américaine sur 5 sera victime d’agression sexuelle.

Et ces derniers mois, plusieurs universités font l’objet d’une enquête fédérale et sont menacées de se voir couper les fonds publics.

Aux Etats-Unis, les élèves accusés d'agression sont rarement punis et dans le pire des cas, ils sont temporairement renvoyés. Dans la prestigieuse université de Columbia, les étudiants se mobilisent : ils ont affiché la liste des prédateurs sexuels sur le campus sous forme de graffiti dans les toilettes. Des graffitis rapidement effacés par l’Université mais qui sont réapparus plus tard à deux endroits différents.

En Allemagne, l'immigration rapporte gros !

A Berlin, Nathalie Versieux

Les étrangers rapportent plus aux budgets sociaux que ce qu'ils ne coûtent à l'Etat : c'est en tous cas ce qui ressort d'une étude très discutée que vient de publier la fondation Bertelsmann.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.