Nous sommes en Jordanie, et vous venez d’entendre l’imam de Sweileh près d’Amman. En effet, la Jordanie forme ses imams pour une meilleure gestion de l’eau. C’est une première. Financée par l’agence allemande de coopération internationale et développement, cette initiative est le résultat de la coopération des ministères jordaniens de la religion et de l’eau. L’idée est simple. Les imams sont des références religieuses et ils ont de l’influence dans leur quartier. Ils sont un bon moyen de faire passer le message. Important dans l’un des pays les plus pauvres en eau au monde. La Jordanie n’a tout simplement pas assez de ressources en eau. Avec l’afflux de refugiés sa population atteint les 8 millions et l’été les coupures d’eau sont légion. Un reportage d’Angélique Férat.

Voilà un des exercices de la formation. Ecrire et déclamer devant ses confrères une prière du vendredi sur le thème de l’eau. La formatrice mêle conseils pratiques et rappelle des textes sacrés.

Dans le Coran et dans la Sunna il est clairement et à plusieurs reprises indiqué que l’eau est la vie, que l’eau doit être utilisée avec parcimonie. Comme dans la sourate des prophètes au verset 30. Le prophète dit « à partir de l’eau nous avons créé tout ce qui est vivant ».

Le Sheikh Mourad Mahmoud Jouna, imam, a suivi cette formation.

On a appris beaucoup en deux jours. C’est la première fois que je voyais ça. La formatrice nous a montré les économiseurs d’eau qu’on peut mettre sur un robinet ou un réservoir.

Des réservoirs des robinets à débit réduit ont été installés dans plusieurs dizaines de mosquées. Mais la Jordanie en compte 5200.

Les imams apprennent aussi à changer les gestes quotidiens. Les ablutions obligatoires grandes consommatrices d’eau. Ici, ils apprennent à se préparer avec une petite bouteille d’eau comme le prophète le recommande quand l’eau est rare.

__

Non c’était juste pour l’exercice. Plus sérieusement. La situation est dure dans cette région pour l’eau c’est très problématique. L’été va arriver et le réseau publique ne va fonctionner qu’une fois tous les deux mois et voire tous les deux mois et demi.

Les imams sont « invités » par leur ministère à suivre cette formation. Fonctionnaires de l’Etat ils n’ont pas trop le choix. Fin 2016 la consommation des mosquées du pays sera à nouveau mesurée.

Certaines grandes mosquées peuvent consommer jusqu’à 50m3 d’eau par jour.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.