L’Italie et son extraordinaire patrimoine artistique qu’elle tente de protéger des criminels. Une unité spécialisée travaille pour récupérer les biens artistiques volés et les rapporter au pays. Les Italiens sont à la pointe dans ce domaine. Ces dernières années, Ils ont mené à bien plusieurs opérations importantes. Le reportage en Italie de Mathilde Imberty.

italie oeuvre art
italie oeuvre art © Radio France / Mathilde Imberty

Leur dernier butin avoisine les neuf millions d’euros. Dans la caserne du quartier Trastevere à Rome, les gendarmes spécialisés dans la récupération d’œuvres artistiques volées présentent fièrement leur dernière saisie. Des sarcophages, des fragments de murs de la civilisation étrusque datant pour les plus anciens du VIIe siècle avant JC. Une des saisies les plus importantes de l’Histoire de cette unité spéciale, commandée par le Colonel Antonio Copppola , un ancien de la lutte anti mafia.

Il a fallu du travail pour retrouver ces biens. Ils ont été dérobés lors de fouilles clandestines sur plusieurs sites archéologiques du Sud de l’Italie dans les années 1970-1980. Ils sont ensuite tombés entre les mains d’un des plus grands trafiquants d’art international et ils étaient stockés dans un entrepôt du port franc de Genève. Nous avons mandaté une commission rogatoire internationale, nous avons repéré cet entrepôt, et nous avons pu rapporter à la maison ces trésors.

Les œuvres sont récupérées, mais les archéologues clandestins et les collectionneurs d’art peu scrupuleux très rarement punis. Car les faits sont prescrits lorsqu’enfin lescarabinieri remettent la main sur ces œuvres. Cette unité spécialisée a été créée en 1969 sur le constat que l’Italie, le plus grand musée du monde, subissait un véritable pillage. Avec les années, le trafic d’œuvres d’art ou archéologique ne ralentit pas. Pire. Il finance désormais les activités terroristes, soutient le ministre de la culture,Dario Franceschini.

Une partie des biens volés sont vendus pour financer le terrorisme international. Il est urgent d’agirensemble. Nous, les Italiens, mettons à disposition notre grande expérience

italie oeuvre art
italie oeuvre art © Radio France / Mathilde Imberty

L’Italie qui commence à mettre en place avec l’UNESCO,les Casques Bleus de la Culture . Leur mission sera d’intervenir sur les sites à risque dans le monde entier et de récupérer des biens culturels menacés.

Les photos des œuvres saisies dont il est question dans le reportage, avec le Colonel Antonio Coppola, à la tête de cette unité spéciale, dite Comando Carabinieri par la Tutela Patrimonio Culturale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.