La trève de la guérilla des Farc, décrétée en juillet, et les espoirs la paix ont eu un effet immédiat.

Les habitants se sentent déjàplus tranquilles. Il y a des voitures qui circulent, même la nuit. On na plus peur quils nous arrêtent sur un barrage. Les gens sont contents, rassurés. Et nous espérons tous que la paix sera rapidement signée.

Nous sommes en Colombie et vous venez d’entendre Gladys Perez, une habitante de la región montagneuse du Sud-Ouest du pays, fief traditionnel de la guerilla marxiste des Farc. Comme elle l’explique, la región revit depuis 8 mois, date à laquelle a été signée la trêve. Si le 23 mars devait être la date butoir pour des accords de paix entre le gouvernement et les FARC après 50 ans de conflit, les négociations continuent et la tranquillité retrouvée permet aux habitants d’espérer. L’arrivée des touristes étrangers symbolise un changement majeur dans la región. Un reportaje de Zoé Beri.

Sur le site archéologique de Tierradentro, un petit groupe de randonneurs écoute un guide indien qui leur montre les fresques peintes il y a 3000 ans par ses ancêtres dans des chambres funéraires souterraines. Parmi eux, Christian de Stoop, tour opérateur belge venu en repérage. Pour lui, la Colombie a sa carte à jouer dans un contexte mondial qui défavorise d’autres pays.

Une ambiance de paix, c’est sans doute ce qui a attiré Serge et Jocelyne Bévin dans la région . Il y a six mois, ce couple de retraité français n’y auraient sans doute pas mis les pieds. Aujourd’hui, ils sont conquis.

La trève de la guérilla des Farc, décrétée en juillet, et les espoirs la paix ont eu un effet immédiat. Les villages commencent à souffler, et un peu partout on se prépare à des lendemains qui chantent: Esneider Gomez, dirigeant local.

Si nous avons survécuàla guerre et résisté, je crois crois que notre pays en paix pourrait ressembler au paradis. Pas toutàfait le paradis, mais presque!

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.