En Israël, on appelle cet endroit « les yeux de l’Etat ».

Dans le nord du pays, sur la part annexée du plateau du Golan. Le mont Hermon, la plus haute montagne rattachée à Israël, sert de poste d’observation avec en ligne de mire principalement aujourd’hui le conflit en Syrie.

Une unité de l’armée est dédiée à ce travail de garde frontière en haute altitude.

Un reportage d'Etienne Monin.

Avant-poste militaire sur le mont Hermon
Avant-poste militaire sur le mont Hermon © Reuters
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.