Un reportage de Cyril Sauvageot, envoyé spécial permanent de Radio France à Berlin, Allemagne

La solidarité au-delà des querelles diplomatiques et financières… Alors que l’Allemagne et la Grèce s’affrontent sur fond de crise de la dette, des citoyens allemands se mobilisent pour venir en aide aux Grecs victimes de l’austérité.

Tout a commencé en Autriche, début 2013, à l’initiative d’une poignée de bénévoles révoltés par la situation humanitaire en Grèce. Depuis deux ans, dans la région de Salzburg, l’association Griechenland Hilfe récolte des médicaments et du matériel médical pour les hopitaux grecs. (amb) Une quarantaine de convois ont déjà fait l’aller-retour, comme le montre ce reportage de la télé autrichienne, qui a interrogé sur place le responsable d’un hôpital grec

Responsable d’un hôpital grec :

En période de guerre, toute forme d’aide est la bienvenue. Nous sommes en guerre, la crise est une guerre. Nous avons tellement de gens dans le besoin ici… Donc, oui, cette aide nous est précieuse.__

C’est en voyant ces images qu’un citoyen allemand, Edwin Schmutz a eu envie de faire quelque chose en Allemagne. Basé en Bavière, près de Munich, ce retraité a pris contact avec l’association autrichienne et consacre aujourd’hui une bonne partie de son temps à ce projet

Edwin Schmutz :

Je cherche en ce moment à développer un réseau similaire en Allemagne, pour récolter à la fois du matériel et de l’argent. Dans ma ville, à Augsburg, je me suis mis en contact avec deux hôpitaux et une clinique pour enfants… je vois auprès d’eux comment récupérer des médicaments qui ne sont pas utilisés. Dans un premier temps, l’objectif est vraiment de renforcer tous ces contacts.__

L’initiative n’en est qu’à ses débuts, mais Edwin Schmutz a déjà reçu énormément d’appels et de promesses de dons de toutes les régions d’Allemagne. Beaucoup de concitoyens qui souhaient tout simplement aider, au-delà de toute considération politique

Edwin Schmutz :

Les allemands ne réalisent pas à quel point la situation sociale en Grèce est dramatique. Ceux qui s’en rendent compte veulent apporter leur aide, mais ils le font de façon spontanée… Ce n’est pas une initiative politique, et c’est vraiment le fondement de notre association. Le peuple grec n’est pas responsable de ce qui lui arrive aujourd’hui, il y a des enfants malades dans les hopitaux, ils ont besoin d’aide… Et ce combat n’a rien à voir avec la politique.__

L’association espère expédier son premier convoi vers la Grèce d’ici quelques semaines.

Griechenland Hilfe
Griechenland Hilfe © radio-france
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.