On vous emmène ce matin en Allemagne, pour parler d’un sport encore marginal outre-Rhin : le rugby. Alors que la Coupe du Monde bat son plein (sans l’Allemagne, qui ne s’est jamais qualifiée pour la phase finale), les fans de rugby rêvent de voir leur sport préféré sortir de la confidentialité. Mais il y a encore du travail ! Reportage à Berlin de Cyril Sauvageot.

Ils ont 5 ou 6 ans, et ils découvrent le ballon ovale. Les cours d’initiation du Berliner SV, un club de l’ouest berlinois, font le plein en cette rentrée. Mais sur le bord de la touche, la plupart des parents, comme Niels, ne savent pas vraiment à quel sport ils ont affaire.

« Moi le rugby, j’y connais rien ! C’est mon fils de 5 ans… Au départ il voulait jouer au foot, mais il prenait tout le temps le ballon à la main… alors je me suis dit que le rugby lui conviendrait mieux ».

__

Le ballon à la main… la passe vers l’arrière… Même les règles de bases doivent encore être assimilées. En Allemagne le rugby reste un sport confidentiel, surtout pratiqué par les expatriés anglo-saxons ou français. Louis, 14 ans, entame ici sa 2e saison.

__

Enfants au rugby
Enfants au rugby ©

Avec 9000 licenciés contre 450 000 en France, l’Allemagne est un tout petit pays de rugby. L’équipe nationale végète à la 30è place du classement IRB, derrière la Corée, Hong Kong ou le Kenya. Les clubs, tous amateurs, manquent de moyens pour se développer. Christian Herrmann entraine l’équipe première du Berliner SV .

« L’explication est très simple : au début du siècle, et ensuite sous le nazisme, le rugby était considéré comme le sport de l’ennemi : des Britanniques, des Français. On l’a donc volontairement mis de côté au profit du football, qui a reçu un soutien financier considérable. Mais on ne se laisse pas décourager ! En ce moment, le rugby est le sport qui se développe le plus vite en Allemagne ! »

Mais dans l’encadrement, comme dans le niveau de jeu, la différence reste énorme avec un pays comme la France. Thomas, un expatrié français, lui-même ancien joueur, vient d’inscrire ses enfants à Berlin.

__

La preuve que quelque chose est peut-être en train de changer. Pour la première fois, la Coupe du Monde est diffusé » en quasi intégralité à la télé allemande.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.