L'ouverture de la Chine au reste du monde qui date maintenant de plus de 30 ans a produit des cerveaux hybrides culturels capables de naviguer entre deux mondes aux règles et aux codes de pensée différents.

Les écoles comme Sciences po et les entreprises comme Michelin les préparent. Ils évoluent dans le monde industriel et dans le monde des idées . Les précurseurs s'appellent Ai Weiwei ou Dai Sijié l'écrivain parisien 100% chinois qui a écrit en français "Balzac ou la petite tailleuse chinoise". Ils sont pour Anne garrigue et Edith Coron, qui viennent de publier un livre sur les hybrides culturels, "les nouveaux éclaireurs de la Chine".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.