Un reportage de Rémy Favre, correspondant à Mandalay, Birmanie

Tailleur de pierre :

Ils se battent car l’armée et les rebelles veulent contrôler les zones minières.__

Témoignage d’un tailleur de pierre qui polit du jade – vous l’entendez, une pierre semi-précieuse qui suscite des convoitises. Nous sommes en Birmanie, au marché au jade de Mandalay, la seconde ville du pays. Depuis que le Président birman a proposé aux groupes ethniques armés de signer la paix le 12 février, les violences redoublent dans les régions minières...

Elle lave ses pierres pour mettre en valeur leur couleur vert bouteille. Cette vendeuse de jade au marché de Mandalay souffre des conséquences du conflit armé dans l’Etat kachin. Plusieurs mines ont fermé à cause des affrontements.

Vendeuse de jade :

Je n’ai rien vendu... personne n’est venu à moi... et il est déjà 13h30 ! Nous n’arrivons pas à obtenir des pierres de bonne qualité de l’Etat kachin... et donc peu de gens viennent au marché...__

Le président birman, Thein Sein, pour le 67ème anniversaire de l'indépendance de la Birmanie.
Le président birman, Thein Sein, pour le 67ème anniversaire de l'indépendance de la Birmanie. © LYNN BO BO/epa/Corbis

Début janvier, le Président birman a dit qu’il voulait signer, le 12 février, un accord de cessez-le-feu national avec les différents groupes armés du pays... mais depuis cette annonce, les accrochages et les violations des droits de l’Homme se multiplient sur le terrain. La semaine dernière, plus d’une dizaine de soldats ont péri dans des combats. Au marché, les négociants craignent de ne plus avoir de pierres. Beaucoup, comme celui-ci, font du stock...

Négociant :

J’ai lu dans les journaux que deux enseignantes avaient été violées et tuées dans l’Etat kachin... personne n’en parle sur le marché... tout le monde s’occupe de ses affaires, les gens ont peur de l’armée... Moi aussi, j’ai peur de dire des choses fausses.__

Comment régler le conflit kachin, qui a repris mi-2011, après 17 années de cessez-le-feu ? Ce tailleur de pierres estime que la répartition des richesses est beaucoup trop déséquilibrée, aujourd’hui, pour parvenir à la paix.

Tailleur de pierre :

Seuls les hommes d’affaires importants et les amis des gens au pouvoir tirent profit du commerce du jade parce qu’ils savent entretenir de bonnes relations avec les dirigeants politiques de l’Etat kachin. Moi, je connais très bien les pierres, mais quand il y a des combats, je ne peux plus travailler. Les Kachins devraient avoir le droit d’accéder au riz produit ailleurs dans le pays car eux n’en ont pas chez eux... et nous, nous devrions avoir accès à leurs pierres. il faut partager les bénéfices. __

Après la multiplication des affrontements sur le terrain, le chef de la rébellion kachin a prévenu qu’il lui semblait impossible de signer l’accord de cessez-le-feu national.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.