(Reportage d'Anaïs Feuga, envoyée spéciale permanente de Radio France à Rome, Italie)

L’Italie de Cinecittà est en train de renaître. En tout cas, à défaut des studios de Rome, le pays accueille en ce moment plusieurs grosses productions cinématographiques étrangères.

Des courses poursuites en plein cœur de Rome, des Aston Martin devant la place Saint-Pierre… depuis un mois, la ville éternelle sert de décor au tournage du prochain__ James Bond, Spectre , de Sam Mendes. Partout, des routes coupées par la police.

Les rues coupées à Rome pour le tournage du prochain James Bond
Les rues coupées à Rome pour le tournage du prochain James Bond © Radio France / Anaïs Feuga

Dans la nuit romaine, des projecteurs géants sont installés sur les berges du Tibre où des rampes spéciales ont été construites. Les Aston Martin roulent au bord du fleuve puis soudain montent le long des hauts murs qui le bordent…. Les badauds sont tenus très loin du tournage.

C’est la Mercedes !

__

Quelques paparazzis ont photographié l’acteur Daniel Craig et la James Bond Girl locale, Monica Bellucci, dans le quartier de l’E.U.R., où un cimetière monumental a été aménagé pour les besoins du film… Le week-end dernier, la Nomentana, l’une des grandes artères romaines, a été fermée à la circulation la nuit pour une autre scène de course poursuite avec une Aston Martin, même si les fans s’y perdent.

Il y a la « 1.7.7. », une des 77 produites dans le monde. Une hors-série !!

  • Les voitures et le tournage. Et on ira voir le film !

  • Participer à une scène hollywoodienne, voir le tournage en vrai, ça n’arrive pas tous les jours, c’est super !__

    Les badauds tenus à l'écart tentent de photographier l'Aston Martin DB10 de James Bond lors du tournage de "Spectre"
    Les badauds tenus à l'écart tentent de photographier l'Aston Martin DB10 de James Bond lors du tournage de "Spectre" © Radio France / Anaïs Feuga

Pour Rome, ce tournage est une aubaine. Rien que pour la location de l’occupation des sols, la commune encaissera entre 600 000 et 1 million d’euros. Mais la production paye également les services annexes : le nettoyage des rues, la mobilisation exceptionnelle de policiers municipaux pour gérer le trafic. Sans compter l’image de la ville. « Les films tournés en Italie sont le plus extraordinaire instrument de promotion touristique et de relance de l’image de l’Italie dans le monde » se félicite le ministre de la Culture et du Tourisme. « Un film qui montre la beauté de l’Italie vaut à lui seul des milliers et des milliers de spots publicitaires payants sur les télés du monde entier » .

CarJames Bond n’est pas la seule grande production internationale à faire son retour en Italie. Autre méga tournage, le remake du Ben Hur historique, tourné en 1959 à Cinecittà. La Metro Goldwyn Mayer revient dans les studios romains et est en tournage actuellement à Matera, dans le sud du pays. Cette ville troglodyte, capitale européenne de la culture en 2019, a été transformée en une Jérusalem du temps de Jésus.

Pour le ministre de la Culture, tout ceci est le résultat d’une politique incitative de l’Etat italien. Il y a six mois a été lancé l’ArtBonus pour attirer les investisseurs étrangers. C’est un fonds de 115 millions d’euros qui permet des réductions fiscales pour le cinéma. La limite pour le crédit d’impôt pour une production et les industries qui réalisent en Italie, en utilisant la main d’œuvre locale, est passée de cinq millions d’euros par film, à dix millions par entreprise. Résultat, estime le ministre, les investissements des productions cinématographiques internationales en Italie, se montent aujourd’hui à 150 millions d’euros.

Daniel Craig et Monica Bellucci, 18 février 2015.
Daniel Craig et Monica Bellucci, 18 février 2015. © CLAUDIO ONORATI/epa/Corbis

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.