Un reportage de Coralie Garandeau à Los Angeles, en Californie

__

Joshua Kim :

Tout ça c'est à cause de la question : avez-vous été condamné pour un crime ? Si tu coches cette case, l'employeur le voit et il jette tout à la poubelle. Et pour avoir un emploi c'est terminé.

Joshua Kim est avocat, conseiller dans une association à Los Angeles et milite pour la campagne "Ban the Box", littéralement "Interdisez la case".

Los Angeles, vue d'Hollywood
Los Angeles, vue d'Hollywood © CC / Thomas Pintaric

Cette case, c'est celle que tout ex condamné ou prisonnier doit remplir quand il postule pour un emploi. Un préalable que de plus en plus d'états des Etats-Unis décident de supprimer, comme la Californie depuis peu.

Nous sommes à South Los Angeles, un quartier majoritairement afro américain. Le taux de chômage est de 24% et 1 personne sur 2 a déjà fait de la prison.

Dans les bureaux d'une association de réinsertion, Susan Burton montre une lettre de refus qu'elle vient de recevoir. Susan a fait 6 séjours en prison pour drogues , c'était il y a plus de 20 ans :

C'est daté d'octobre 2013. J'ai posé ma candidature pour travailler comme bénévole dans les services "éducation et affaires religieuses" du shérif. Et ça dit : votre candidature est refusée, vous ne correspondez pas aux critères spécifiés sur le profil. C'est à cause de la recherche de casier que je devrais cocher la case toute ma vie… Qu'une société punisse les gens pour toujours, c'est vraiment injuste.

Aux cotés d'autres anciens condamnés, Susan a mené campagne pour que la Californie interdise cette question qui fait fuir les employeurs. Une loi officiellement signée par l'état en novembre dernier.

Aujourd'hui les militants consultent les villes pour leur proposer des applications concrètes de la loi.

Joshua Kim, avocat, conseiller dans une association de réinsertion :

Il ne faut rechercher le passé criminel des candidats que si on a une très bonne raison de le faire. Pour des emplois qui ne concernent pas les enfants ou des personnes handicapées, ou des emplois qui ne divulguent pas d'informations privées sur les gens… il faut se demander si ces recherches sont vraiment utiles.

Cette mesure n'empêche pas les employeurs de se procurer le casier judiciaire du candidat, une fois qu'il est sélectionné. Mais c'est une victoire pour ceux qui militent contre la discrimination des anciens prisonniers, rendue plus difficile depuis le 11 septembre, disent-ils. On estime qu'1 personne sur 4 en Californie a une condamnation judiciaire.

Autant de gens qui sont affectés dans de multiples démarches.

Dorsey Nunn est sorti de prison en 1981 :

« La case », ça ne concerne pas que l'emploi, ça affecte aussi les demandes de logement, les demandes de prêt étudiant, ou d'assurance vie… et la plupart des aspects de nos vies.

Californie incluse, 10 états en tout ont désormais adopté des lois contre la discrimination à l'embauche des anciens condamnés. Le New Jersey étudie une proposition pour étendre l'interdiction de la case à cocher à tous les employeurs de l'état, public comme privé.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.