Un reportage de Charlotte Alix

Une cinquantaine de morts et autant de blessés. La fusillade qui s’est produite dans la nuit de samedi à dimanche dans une boîte de nuit gay d’Orlando est la pire fusillade de masse de l’histoire du pays. Barack Obama s’est exprimé hier pour appeler une fois de plus à un meilleur contrôle des armes à feu : un sujet qui restera l’un des grands regrets de sa présidence.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.