Une nouvelle espèce de méduse envahit les plages italiennes

Par Anaïs Feuga, à Rome

Les méduses
Les méduses © / http://www.gettyimages.fr/detail/photo/sea-nettle-jellyfish-image-libre-de-droits/110269952

Des chercheurs italiens viennent de découvrir une nouvelle espèce de méduse en mer Méditerranée. Elle est plutôt orangée, et traîne derrière elle de longs fils urticants. Cette nouvelle espèce de méduse est parfaitement inconnue en Méditerranée. Elle est apparue à l’improviste, l’hiver dernier, dans le golfe de Venise, puis près de Trieste, en nombre impressionnant.

Les chercheurs italiens en zoologie qui l’ont découverte lui ont donné un nom : cette méduse s’appelle désormais Pelagia Benovici en hommage à un de leurs collègues croate, décédé récemment, Adam Benovic.

C’est une certitude, les analyses génétiques et morphologiques l’affirment, cette méduse n’avait encore jamais été vue en Méditerranée, c’est donc, comme disent les chercheurs, une méduse alien. Peut-être est-elle arrivée par Gibralatar, ou Suez, et comme beaucoup d’autres, elle a dû être passager clandestin dans les eaux de balast des pétroliers. Elle n’a pas encore été repérée ailleurs que dans le golfe de Venise, où elle s’est visiblement bien acclimatée.

Les médusologues italiens demandent à ceux qui auraient observé cette nouvelle méduse de le leur communiquer pour pouvoir mieux l’étudier. Depuis 5 ans, ils ont lancé une campagne de recensement des méduses, en faisant appel au sens de l’observation des citoyens, appelés à signaler leur présence. Mauvaise nouvelle, des bans entiers de méduses urticantes ont été vus ce printemps, ce qui laisse penser qu’elles seront très nombreuses sur les plages italiennes cet été.

Une campagne musicale pour protéger les Cèdres du Liban

Par Hélène Bourgon, à Beyrouth

Au Liban, le ministère de l’Environnement vient de lancer la campagne « Save the music », « Sauvons la musique », pour sauver, en réalité, les célèbres cèdres du Liban.

Un DJ a été sélectionné pour enregistrer les sons produits par les arbres pendant 24h et en faire trois musiques qui seront vendus sur internet sur un mini album intitulé « 3000 ans » (l’âge de certains de ces arbres).

Les fonds récoltés iront à la préservation des cèdres.

Pour acheter les 3 sons à 3$ : [cliquez ici.](Ici le lien à partir duquel on peut acheter les sons pour 3 dollars à publier sur la page du site si possible: http://vlrecords.bandcamp.com/releases)

__

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.