Budapest
Budapest © GNU Lepeltier.ludovic

Un Question/Réponse réalisé avec Florence La Bruyère en direct deBudapest, en Hongrie __

A Budapest le drapeau national flotte sur tous les ponts ! Car ce 15 mars, c’est la fête nationale hongroise. Que célèbrent les Hongrois aujourd’hui ?

Ils commémorent la révolution de 1848. Un vent de liberté a soufflé en Hongrie, mais aussi en France et dans toute l’Europe. C’était le « printemps des peuples », Les citoyens demandaient plus de droits, plus de libertés…

Les Hongrois vivaient alors sous la domination des Autrichiens, de l’empire des Habsbourg. Et le 15 mars 1848, un jeune poète hongrois, Sandor Petöfi, a appelé ses compatriotes à se soulever. Il a pris la tête d’un cortège pour aller au Château de Buda, apporter une liste de 12 revendications au gouvernement autrichien. Il demandait notamment la fin de la censure et la liberté de la presse.

  • La liberté de la presse, on en a beaucoup parlé l’année dernière : le gouvernement hongrois avait été sous le feu des critiques de la commission européenne pour sa loi controversée sur les media. La question est toujours d’actualité ?

Oui, plus que jamais, car en réaction à cette loi, un groupe de citoyens a formé un réseau social, sur Facebook. Il s’appelle « Un million de personnes pour la liberté de la presse ». Ils ne sont pas encore un million, ils sont 80.000 à communiquer sur la Toile. Et ce réseau civique appelle à manifester aujourd’hui pour défendre la liberté de la presse, et les libertés en général qu’ils estiment menacées par le gouvernement autoritaire de Viktor Orban. Ils manifesteront sur une grande avenue au nom prédestiné, la « rue de la liberté de la presse ». Mais en ce jour férié, il y aussi des célébrations officielles et des événements festifs toute la journée.

- Quel est le programme des festivités ?

Levée de drapeau devant le parlement, défilé de la garde militaire jusqu’au Musée national, l’endroit où la révolution de 1848 avait commencé. L’après-midi, le premier ministre prononcera un discours sur la place du Parlement. Il y aura sans doute beaucoup de monde parce que le gouvernement a appelé ses sympathisants à venir, pour montrer qu’ils sont au moins aussi nombreux que les opposants !

Ca c’est la partie politique du programme.

Mais on pourra aussi visiter le Parlement, au bord du Danube. Et puis, de l’autre côté du fleuve, à Buda, le Château attend les visiteurs en famille avec des événements gratuits : des concerts, des récitals de poésie, des cours gratuits de danses folkloriques…On dégustera des langos, des galettes frites. Pour les enfants, il y aura des théâtres de marionnettes et des duels entre chevaliers. Et dans la cour et les jardins du château, des acteurs en costume d’époque improviseront des scènes inspirées de la révolution de 1848.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.