Un questions-réponses réalisé avec Coralie Garandeau à Los Angeles, en Californie

Maison abandonnée (Los Angeles)
Maison abandonnée (Los Angeles) © scottjlowe

Aux Etats-Unis, avec la crise économique, les saisies immobilières risquent bien de se multiplier cette année. Et pour cause : les banques veulent venir à bout de 3 millions et demi d’emprunts défaillants ! Dans la liste des dix villes les plus touchées par ces saisies, 9 se trouvent en Californie. Sans surprise, ce phénomène concerne surtout les quartiers démunis. __

Los Angeles, c’est une ville aux écarts de richesse très importants. Si on regarde une carte de la ville avec les maisons saisies, celles-ci se concentrent beaucoup au sud du centre-ville, dans le quartier de South Central, notamment. Aujourd’hui, la minorité latino est venue s’installer aussi dans ces rues. Il y a beaucoup de petits immeubles qu’on appelle les « Projects », l’équivalent de nos HLM. On voit beaucoup de ces maisons qui appartiennent aux banques et ne sont pas entretenues. Les banques rachètent des maisons que les gens ont perdues à très bas prix, et à tours de bras.

Ces maisons sont très dégradées, les murs sont couverts de graffitis, les jardins servent de dépotoirs, elles sont squattées… Tout cela nuit beaucoup à des quartiers qui font déjà face à des difficultés sociales importantes, avec un taux de chômage supérieur le reste de la ville, tout comme le taux de déscolarisation. Les résidents les voisins exhortent la ville et les élus de faire quelque chose pour obliger les banques à régler ce problème.

- Et la ville compte-t-elle faire quelque chose pour améliorer l’état de ces maisons délaissées ?

Los Angeles, grâce à un programme spécial qui s’appelle « Restaurer les voisinages », entreprend de racheter elle-même ces maisons pour les réparer et les revendre à des taux d’intérêt très bas. La ville investit là l’argent du « stimulus package », une enveloppe de 140 millions de dollars donnée par le gouvernement fédéral. Pour le moment, près de 300 logements ont ainsi été rachetés, la plupart dans ce quartier Sud de L.A.

La ville a aussi lancé une action contre les banques qui font de la spéculation immobilière. Elle intente même une action en justice contre Deutsche Bank, la banque allemande qui a racheté des centaines de maisons à L.A.depuis 2006, mais ne les entretient pas et fait figure de plus grand marchand de sommeil de la ville. Los Angeles demande des millions de dollars de dédommagement et un accord serait en train d’être discuté.

- Une banque marchand de sommeil , cela parait incroyable et pourtant, il n’y a pas que cette banque dans ce cas.

Non, il y a beaucoup d’autres banques concernées par ce phénomène, qui renvoient la responsabilité aux organismes de crédit.

Poussée par le mouvement « Occupy L.A. », une idée fait son chemin au conseil municipal de Los Angeles : faire voter une loi pour un système bancaire responsable. Un élu de la ville a proposé de faire un audit de bonne conduite des banques, de publier une « black liste » et surtout, que la Ville ne fasse plus affaire qu’avec les établissements qui ont des pratiques acceptables en termes de prêts, qui offrent des options de refinancement correctes à leurs clients et qui font des prêts aux très petites entreprises. Cette mesure est à l’agenda des débats du conseil municipal lundi prochain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.