La capitale allemande est bien connue des fêtards pour ses boîtes de nuit et ses soirées techno. Une histoire qui remonte à l’époque de la chute du Mur il y a 25 ans et qui fera l’objet bientôt d’un musée à Berlin. Reportage de Cyril Sauvageot.

__

Chez ce disquaire berlinois spécialisé dans la musique électronique, l’idée d’un musée de la techno fait beaucoup parler. Attraction touristique ou projet culturel nécessaire ? Pour Jason, l’un des vendeurs, la muséification de la techno parait inévitable. __

__

La techno est comme le rock, comme tous les autres genres de musique : au bout d’un moment elle devient presque une tradition. Ca ne veut pas dire que le genre est mort, qu’il va disparaître. Au contraire, chaque génération réinvente la techno. Mais je crois que c’est une bonne chose d’avoir un peu plus de background sur l’histoire du mouvement techno

__

C’est le fondateur du Tresor, un club emblématique du début des années 90, qui travaille sur ce projet dans le plus grand secret. Musée, archive ou exposition : le concept n’est pas encore arrêté. L’ouverture est prévue en 2017 dans la Kraftwerk, une ancienne centrale reconvertie en lieu culturel. Eberhard Elfert est historien des nuits berlinoises : iL soutient ce projet qui pourrait dit-il devenir un « emblème de Berlin ».

Il y a des milliers de touristes qui débarquent ici chaque week-end attirés par la culture du clubbing. Ils viennent faire la fête mais ils n’y a pas d’endroit dans cette ville où on puisse leur retracer cette histoire. Nous devons trouver un moyen de la documenter, de l’exposer, de la rendre accessible. Mais je pense aussi que ça doit aussi se passer à l’extérieur, car la techno a la particularité de s’être développée ici spécifiquement en lien avec l’histoire et les changements de Berlin .

__

A l’extérieur, justement, Eberhard Elfert organise déjà des visites guidées sur les lieux mythiques de la techno. Anciens bunkers, usines désaffectées… Des endroits souvent menacés de disparition, qui montrent comment Berlin est devenu, à la Chute du mur, le terrain de jeu préféré des fêtards et des DJs.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.