La notion de femme au foyer s’est complètement transformée. Ce terme ne signifie quasiment plus rien. Les femmes sont dehors quasiment toute la journée

rues Alger
rues Alger © Radio France

Fatma Oussedik est sociologue à l’université d’Alger. Elle vient d’achever avec d’autres universitaires une étude sur les transformations de la famille algérienne. L’une des conclusions de cette enquête, c’est que la position des femmes a considérablement évolué en trente ans. Les jeunes filles font des études plus longues, sont plus nombreuses à travailler et passent donc moins de temps à l’intérieur des maisons.

(Reportage à Alger de Leïla Beratto)

Dans son appartement d’un quartier chic de la capitale, Mina, grande jeune femme brune prépare le déjeuner de sa fille :

Je m’appelle Mina, j’ai 30 ans, je suis enseignante à l’université. Mariée depuis six ans et j’ai une fille de cinq ans. J’ai fait cinq années d’études pour être architecte, et un magistère pour pouvoir enseigner, donc trois ans de plus

Plusieurs de ses amies ont arrêté de travailler après leur mariage. Mina, elle, a trouvé un compromis :

Je ne travaille pas toute la semaine. Donc ça me laisse du temps, pour moi, pour mes activités, pour ma famille, pour ma maison

Yasmine, 27 ans, est en plein préparatifs pour son mariage. Employée dans une direction du ministère des Finances, elle a fait six ans d’études :

Il faut finir ses études, commencer à travailler et puis se marier. Je n’aurais pas pu faire autrement. Je n’aurais pas pu me marier étant étudiante et je n’aurais pas pu me marier avant d’avoir trouvé un boulot, parce que je ne voyais pas ma vie, ayant fait des études et restant à la maison

Aujourd’hui, ce sont principalement les femmes qui prennent les décisions familiales. À propos des enfants, mais aussi et surtout à propos des dépenses. Pour Radia, jeune cadre, ce pouvoir de participation et de décision est la conséquence logique du travail :

Je travaille dans une multinationale. Les hommes et les femmes, c’est pareil. On a un diplôme, on travaille, on a les mêmes horaires

Même si la jeune femme admet que les rôles sociaux attribués aux hommes et aux femmes sont bien différents, en une génération, les lignes ont bougé :

Je pense que je suis plus libre que ma mère, autrefois. Aujourd’hui, j’ai 27 ans et je privilégie ma carrière. C’est maintenant que je veux me donner à fond pour atteindre mes objectifs. Ma mère, à 22 ans, s’est mariée

L’âge moyen du mariage est désormais de 30 ans. Les femmes, plus instruites, ont pris plus de pouvoir au sein des foyers.Mais dans la loi, et surtout dans le Code de la Famille, elles sont toujours considérées comme des mineures.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.