Un reportage de Patrice Gouy, correspondant de Radio France Internationale au Mexique

Myriam, cliente régulière du Mont de Piété :

Le Mont de Piété, c’est un service public, c’est la banque des pauvres.

File d'attente au mont-de-piété
File d'attente au mont-de-piété © Patrice Gouy

Au Mexique, la crise économique frappe très fort, notamment les plus défavorisés. Des centaines de milliers de Mexicains se pressent, tout au long de l’année, dans l’une des 156 succursales du Mont de Piété, la plus vieille institution caritative du pays.

Toute l’année, les files d’attentes se forment jusque dans la rue, le long du Mont de Piété, situé sur la place de la Constitution à Mexico. Ils sont des milliers de Mexicains, pris à la gorge par la crise et un pouvoir d’achat en baisse, à venir mettre en gage les quelques objets de valeur qu’ils possèdent pour rembourser une dette ou acheter l’indispensable.

Maria Felices, une habituée du Mont de Piété :

Je viens mettre au clou des bijoux, des bagues parce que j’ai besoin d’argent pour aller voir ma mère qui vit dans l’Etat du Guerrero. J’espère qu’ils vont me donner les 3500 pesos (200 euros) dont j’ai besoin. C’est vraiment une aide pour tous les gens comme moi qui n’ont pas d’argent. Ça fait longtemps que je viens ici. Je dépose mes bijoux, je les récupère puis je les redépose à nouveau. Je suis vraiment reconnaissante au Mont de Piété pour l’aide qu’il nous apporte.

Plus de 60 % de la population mexicaine est bien trop pauvre pour avoir accès aux services bancaires. Le Mont de Piété est pour eux le seul moyen de trouver de l’argent. C’est un véritable service à la population.

Gustavo Méndez, porte-parole de l’institution :

Le Mont de Piété vient en aide en moyenne à 800 000 personnes par mois. Nos clients mettent en gage principalement des bijoux, des colliers, des montres, mais aussi des objets divers : des CDs à 2 euros, du matériel électronique, électroménager, des véhicules et on prête même sur les maisons d’habitation. Les gens se présentent aux guichets, en moins d’une minute, l’évaluation est faite et ils obtiennent la solution à leur problème économique. Nous sommes l’institution financière qui offre les taux les plus bas du marché avec 4 % d’intérêts par mois tout compris.

Il y a une grande facilité pour déposer et récupérer ses biens. Patrico Del Puente, qui réalise les expertises :

Les objets mis en gage peuvent être récupérés pendant 17 mois, mais il n’y a que 4% des gens qui abandonnent définitivement leur bien. La plupart d’entre eux ont recours plus de 3 fois par an au Mont de Piété, principalement en janvier après les frais des fêtes de Noël, à Pâques pour les vacances et maintenant, après la rentrée des classes.

Avec la crise économique qui touche le Mexique car le pays dépend en grande partie de la croissance nord-américaine, le Mont de Piété s’attend à une augmentation des prêts de l’ordre de 10 % cette année.

Gustavo Mendez :

Notre institution prêtera cette année de l’argent à 1 foyer sur 4. Elle a réalisé 24 millions d’opérations de mise en gage l’an dernier. Cette année, le Mont de Piété devrait prêtter 19 milliards de pesos, soit un peu plus de 1 milliard d’euros.

Cette généreuse institution a été fondée en 1775 par Pedro Romero de Terreros, le propriétaire d’une des mines d’argent les plus riches du Mexique. C’est, avec la loterie nationale, la plus vieille institution mexicaine. Le bandit révolutionnaire Pancho Villa considérait le Mont de Piété comme la banque des pauvres. Il a toujours interdit à ses troupes de le piller.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.